Dossier à la Une

Katumbi fête Noël à Lubum’

Le Gouverneur du Katanga, Moise Katumbi
Le Gouverneur du Katanga, Moise Katumbi
Le gouv’ annoncé dans les prochaines heures dans son fief. Trêve de soucis donc pour les nombreux fans et admirateurs appelés à réserver un accueil digne au gouverneur du Katanga remis sur ses pieds par des médecins britanniques
 
Plus question de susurrer. Le gouverneur de la province du Katanga, Moïse KatumbiChapwe, va sûrement fêter la Noël et le Nouvel an à Lubumbashi. Cette bonne nouvelle obtenue dimanche 21 décembre de ses proches collaborateurs vient rassurer les Katangais et d’autres fanatiques du Gouv’ sur son retour annoncé dans les prochaines heures après avoir passé un moment de thérapie à Londres due à un empoisonnement dont il a été victime depuis 2011.
La nouvelle du retour du gouverneur du Katanga a créé un buzz. Les médias belges l’ont également relayée, notamment Radiotélévision belge francophone -RTBF-, Levif.be et La dernière heure. En RD-Congo, «nyota.net», la branche électronique des médias de Katumbi, rapporte que selon les bribes détails puisés sur son bulletin de santé, le patron de l’exécutif du Katanga a recouvré toute sa forme aux termes d’une thérapie en profondeur sur les séquelles d’une tentative d’empoisonnement à l’arsenic subie en 2011. A en croire ce site web, «tous les RD-Congolais, singulièrement les Katangais, sont en effervescence depuis plus d’une semaine déjà dans l’attente du retour du gouverneur de la province cuprifère, Moïse Katumbi».
Le même site ajoute que l’information rendue publique par «Jeune Afrique» vient ainsi couper cours à la spirale des conjectures sur une absence inquiétante de plus de deux mois du politicien le plus adulé sur le territoire national. L’empoisonnement de Katumbi aurait été diagnostiqué lors d’un check-up. L’hospitalisation y consécutive l’a poussé à s’éloigner momentanément de ses importantes charges publiques et de sa famille.
Suite à son absence remarquée lors du match de football de son club Tout puissant Mazembe, les rumeurs ont circulé sur son état de santé à Kinshasa comme à Lubumbashi et sur les réseaux sociaux -facebook, twitter et autres. Passionné du football, le gouverneur du Katanga n’aurait raté pour rien la rencontre opposant son équipe et son rival local le Football club Lupopo. «Pourtant sa place est restée désespérément vide au stade», ont constaté les habitués du stade et les supportes du TP Mazembe. Katumbi a aussi intrigué par son absence à la finale de la Champion’sLeague africaine qui a opposé l’As V-Club et le Club algérien Sétif.
Gentleman, il aurait sans doute rendu l’ascenseur aux dirigeants de Verts et noirs qui, une année plutôt, avaient également assisté à la finale de Mazembe dans la Coupe de confédération africaine. L’absence prolongée du gouv’ Katumbi a pratiquement jeté le trouble dans l’opinion RD-congolaise et internationale. Contrairement à ce qui se raconte dans la presse sur son probable départ du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie -PPRD- et ses ambitions politiques pour 2016, le président interfédéral PPRD/Katanga n’a jamais pris une quelconque décision officielle.
L’une des rares personnalités les plus connectées aux puissants réseaux à travers le monde, Katumbi a jusque-là défendu la vision politique du Président de la République Joseph Kabila Kabange dans sa juridiction. «Seule compte pour Moise Katumbi, sa modeste contribution à l’effort commun de reconstruction nationale, tache à laquelle il s’adonne depuis son installation à la tête de la province cuprifère en 2007 et qui déborde les frontières de la seule province du Katanga», a d’ailleurs souligné nyota.net. Force est de souligner l’élan de solidarité développé en faveur du gouverneur du Katanga, à commencer par le Président Joseph Kabila qui lui avait octroyé un entretien de réconfort peu avant le voyage de Londres.
Christian BUTSILA  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer