Dossier à la UneSantéSociété

Katumbi construit et équipe un pavillon des soins intensifs à l’hôpital général de Kikwit

Les travaux de construction de cet ouvrage sanitaire, l’unique à son genre dans la province du Kwilu, ont pris moins de six mois, avec un coût global estimé à USD 130.000

Un acte de générosité à impact visible et palpable, jamais posé dans la ville économique de la province du Kwilu. C’est le pavillon des soins intensifs bien équipé que Moïse Katumbi Chapwe a offert à l’Hôpital général de référence de Kikwit. Ce pavillon dénommé Augustin Katumba Mwanke -AKM- est une œuvre qui reste à jamais gravée dans les mémoires des femmes, hommes, enfants, jeunes et des vieux de la ville de Kikwit. Inaugurée le week-end dernier, cette unité de soins intensifs construite puis équipée grâce à la générosité du Chairman d’Ensemble pour la République.

Une belle manière pour Moïse Katumbi d’écrire son histoire d’amour avec la ville de Kikwit. En fait, cette grande réalisation est une réponse positive que l’ancien gouverneur du Katanga a réservée à une demande lui formulée par la veuve Katumba Mwanke qui est originaire de ce coin de la RD-Congo. La femme de feu AKM tenait à marquer les dix ans de la disparition de son défunt époux, survenue le 12 février 2012, par une œuvre d’une portée sociale dans la ville de Kikwit.

Les travaux de construction de cet ouvrage sanitaire, l’unique à son genre dans la province du Kwilu, ont pris moins de six mois, avec un coût global estimé à 130.000 dollars américains. Le pavillon en question comprend deux grandes salles dont la première a huit lits et la deuxième est une salle vip de deux lits, un bloc opératoire, deux salles dont une pour les médecins et une autre pour les infirmiers, des installations hygiéniques et d’autres bureaux.

Le maire de la ville de Kikwit, l’évêque du Diocèse de Kikwit, Mgr Bodika, le vice-président de l’Assemblée provinciale du Kwilu et des notables ont pris part à la cérémonie inaugurale de ce pavillon lourdement équipé avec des matériels et instruments pimpants neufs.  Il y a lieu de signaler qu’à l’issue de sa tournée dans la partie Est du pays notamment à Kisangani et dans des provinces démembrées de la Grande Orientale, sauf l’Ituri, Moïse Katumbi avait ciblé le Kwilu avec les villes de Bandundu et Kikwit comme sa prochaine étape.

Dorian KISIMBA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page