ActualitésDossier à la UneEcofin

Tshibala palpe les réalités de la Sucrerie du Kivu

Le Premier ministre Bruno Tshibala a caressé dimanche 19 août les réalités de la Sucrerie du Kivu, qui s’apprête à lancer sa première production depuis sa reprise en 2011 par des investisseurs tanzaniens, actionnaires à 51 pc.
Le directeur technique de l’ex sucrerie de Kiliba, dans la ville d’Uvira, a formulé deux principales demandes au chef du gouvernement, notamment la sécurisation de ses installations et la province du Sud-Kivu ainsi que la réadmission de cette société dont la RDC est actionnaire à 49 pc au budget d’intervention économique de la République.
Bruno Tshibala a promis de traiter avec diligence la demande de cette entreprise, jadis fleuron de l’économie du Grand Kivu dont la renaissance permettrait de lutter par les emplois contre les groupes armés qui écument la Région. L’enjeu n’est donc pas à démontrer.

La Sucrerie du Kivu projette pour début 2020 sa première production estimée à des dizaines de milliers de tonnes depuis sa relance et espère pouvoir créer jusqu’à 7200 emplois.
Le ministre du Développement Rural et élu d’Uvira, Justin Bitakwira, le ministre des Sports et Loisirs Papy Niango, et le gouverneur du Sud-Kivu, Claude Nyamugabo, ont été dans la suite du Premier ministre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer