Société

Évasion dans l’ex-prison de Makala: le MJC veut plus des explications

La grande évasion à la prison fait encore jaser. Bienvenu Bambale, président fondateur du Mouvement de la jeunesse congolaise -MJC-, se pose plusieurs questions en vue de comprendre cette évasion orchestrée, selon les autorités publiques, par les miliciens de Bundu Dia Kongo. Le MJC demande des explications aux autorités publiques sur cette évasion spectaculaire et à Clément Nkaku d’éclairer la lanterne sur sa supposée connivence avec le phénomène Kamwina Nsapu.
Le MJC et son président Bienvenu Bambale doutent de la capacité des adeptes de Bundu Dia Kongo d’orchestrer la grande évasion du 17 mai 2017 à la Prison centrale de Makala. Pour lui, ces adeptes de Bundu Dia Kongo ne sont pas à la hauteur de ce genre d’actions. «Ça a été très professionnelle! La Prison centrale de Makala ne peut pas être maitrisée par des hommes usant des armes blanches ou traditionnelles», a commenté Bienvenu Bambale, qui explique que ce genre d’opération nécessite les compétences de forces spéciales.
«Les adeptes de Ne Mwanda Nsemi ne sont pas encore à même de réussir cette opération», renchérit-il puis de se demander comment est-ce qu’ils ont pris d’assaut la prison gardée par des policiers armés, sans aucune résistance, ni échanges des coups de feu. Ce 17 mai 2017, selon les autorités RD-congolaises, plus de 4 milles détenus se sont évadés alors que les témoins rapportent plusieurs morts et blessés. «On ne connait pas le nombre des morts ni des blessés. Quelques jours après, le même scénario à Kasangulu où près de 97 personnes se sont évadées, avec le même mode opératoire», ajoute le président de MJC, complétant que la population est dans l’insécurité. Bienvenu Bambale appelle le gouvernement à fournir des explications sur ce sujet.
Qu’ils démissionnent
Pour le président fondateur du MJC, il est difficile d’organiser les élections dans cette situation d’insécurité. Il réclame la démission des ministres de l’Intérieur, de la Justice et celui de la Défense et garde de sceaux. «Je pense que la démission de ces trois ministres sera un message fort du gouvernement aux partenaires», déclare Bienvenu Bombale.
Le MJC estime qu’avec l’insécurité aucun investisseur ne viendra en RD-Congo où les évadés de la prison circulent calmement dans la nature. Le MJC dénonce également les velléités de balkaniser la RD-Congo. Il estime que les déclarations de Corneille Nanga d’exclure le Kasaï dans le processus de la révision du fichier électoral entre dans le cadre de ce projet de diviser la RD-Congo. Bienvenu Bambale se demande si cette insécurité n’est pas entretenue par les autorités publiques.
Par rapport au dossier Clément Kanku et Kamwina Nsapu, Bienvenu Bambale invite le député d’éclairer la lanterne sur sa supposée connivence au phénomène Kamwina Nsapu. «C’est très grave pour un député qui est sensé parlé au nom du peuple et le défendre. Si un député est mêlé de près ou de loin dans une entreprise macabre dans laquelle les citoyens meurent, cela pose un problème d’éthique», condamne-t-il. Le président du MJC propose que le député soit entendu devant les juridictions compétentes.
Mymye MANDA
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer