Dossier à la UnePolitique

Katumbi accepte l’appel du G7

Jeudi, dans un communiqué de presse rendu public par son bureau basé dans la capitale du Haut-Katanga, le candidat président désigné remercie tous les membres du G7 et prend acte de leur demande
IMG-20160331-WA0000
Moise Katumbi Chapwe a vite répondu à l’appel du G7 d’être candidat à l’élection présidentielle de novembre 2016. Il l’a fait à travers un communiqué de presse publié par son bureau jeudi 31 mars à Lubumbashi. La veille, le G7, à l’unanimité de ses initiateurs réunis en Conclave à Kinshasa, a demandé à l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga de se prendre la course au fauteuil suprême.
Les choses sont allées vite. Honoré du choix porté mercredi sur sa modeste personne pour être le candidat du G7 à la présidentielle de novembre 2016, l’honorable Moïse Katumbi Chapwe a accepté cet appel jeudi, convaincu qu’il «renforce la nécessité de rassembler l’Opposition autour d’un candidat commun». Ses équipes se sont chargées de révéler cette réponse enthousiaste dans un communiqué de presse publié jeudi et transmis à AfricaNews quelques instants après sa publication.
«Mercredi 30 mars 2016, le bureau politique du G7 réuni en conclave à Kinshasa-République Démocratique du Congo- a demandé à Moise Katumbi de présenter sa candidature à l’élection présidentielle de novembre 2016», indique le communiqué.
La suite est consacrée à la réponse du candidat ainsi consignée: «Je remercie les membres du G7 et prends acte de leur demande de me voir être candidat à l’élection présidentielle de novembre 2016. La confiance du G7 qui représente une force politique et populaire déterminante dans le pays m’honore. J’en mesure toute la responsabilité».
Puis: «Ce choix renforce la nécessité de poursuivre le rassemblement des forces acquises au changement. Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature mais la priorité aujourd’hui est de s’entendre sur un candidat commun».
Puis, plus précis: «Je donne rendez-vous aux membres du G7 dès mon retour au pays, dans les prochains jours, afin de leur faire part des avancées de ce rassemblement et faire émerger une candidature commune pour le bien de notre pays».
A en croire une source lushoise, le rendez-vous dont parle Katumbi est imminent. «Ça sera l’occasion pour les membres du G7 de transmettre au candidat les résolutions du Conclave de Kinshasa, dans lesquelles on trouve le programme du gouvernement de l’alternance», annonce-t-on.
Tout en félicitant le G7 pour son choix, Katumbi poursuit ses contacts avec toutes les forces du changement. Selon la presse belge, Katumbi et Vital Kamerhe ont fait le déplacement de Bruxelles pour convaincre le président de l’UDPS, Etienne Tshisekedi, de la nécessité d’avoir un candidat commun de l’Opposition à la présidentielle de novembre 2016.
AKM     

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer