Dossier à la UnePolitique

Kamerhe: "Il y en a qui préfèrent commencer la guerre pour terminer par des négociations"

“L’ambiance ressemblait à la guerre entre le Pouvoir et l’Opposition”, a dit Vital Kamerhe à sa prise de parole jeudi à l’ouverture du dialogue.
Kamerhe a justifié son adhésion à cette initiative par le souci de promouvoir la paix au lieu d’attendre un éventuel bain de sang. “Il y en qui préfèrent la guerre pour terminer par des négociations”, a-t-il dit, appelant l’autre frange réfractaire à rejoindre le dialogue, assurant qu’il s’ emploiera à oeuvrer pour un calendrier électoral et une date précise et raisonnable de la présidentielle.
Kamerhe a demandé à la facilitation de suspendre les travaux pendant un ou deux jours afin de prendre langue avec le Rassemblement, notamment le G7 et l’UDPS.
Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer