Dossier à la Une

Kamerhe: congrès et meeting reportés

L’Union pour la nation congolaise -UNC- de Vital Kamerhe a, dans un communiqué rendu public le 29 mai 2018 et signé par son secrétaire national Jean-Baudouin Mayo Mambeke, annoncé le report du congrès et du meeting du parti initialement prévus respectivement du 14 au 16 juin et le 24 juin 2018 à Kinshasa. Le SG de l’UNC a signifié, dans le même communiqué, que ce report est dû à des raisons d’harmonisation de l’agenda du parti et celui de son président national Vital Kamerhe. «Le président Vital Kamerhe a d’important rendez-vous dans cette période là à l’étranger. Les nouvelles dates seront communiquées incessamment», peut-on lire dans le compte twitter du SG Jean-Baudouin Mayo.
Essoufflement du parti avec la démission de Pierre Kangudia
«Motif: harmonisation du calendrier. C’est léger comme motif. Ainsi, les dates du congrès et du meeting auraient été fixées sans tenir compte de l’agenda du président. Bizarre», a néanmoins déclaré une source dans son tweet, qualifiant la décision de légère. Certaines autres sources ont révélé que le report du meeting et du congrès de l’UNC est motivé par le fait que, premièrement, le président Vital Kamerhe aurait des soucis financiers. Ce qui l’aurait poussé à vendre toutes ses vaches.
Deuxièmement, il a rompu avec Pierre Kangudia, actuel ministre d’Etat en charge du Budget dans le gouvernement Tshibala. Pierre Kangudia était devenu un des poids lourds et le principal pourvoyeur de la formation politique UNC qu’il a laissée suite à la décision de Vital Kamerhe demandant à tous les membres de son parti, membres du gouvernement Tshibala, de démissionner. Option rejetée par Kangudia qui a décidé de quitter le parti de Kamerhe.
Cet ancien de l’UNC a désormais son propre parti politique dénommé Front des Congolais pour la démocratie -FCD-, dont la sortie est intervenue le samedi 28 avril 2018. Un des partis du regroupement de l’Opposition signataire de l’Accord du 18 octobre 2016, le FCD a comme objectif de conquérir le pouvoir par des voies démocratiques.
Aujourd’hui, de nombreuses personnes s’étonnent du report du meeting et du congrès de ce parti de l’Opposition, car Vital Kamerhe a mis toutes les batteries en marche pour la réussite de ces deux importantes rencontres. Le patron de l’UNC a même procédé, le 03 mai 2018, à la nomination des comités préparatoires du congrès et du meeting. Vital Kamerhe a, dans des décisions signées par lui-même, nommé Jean-Marie Bampokiri à la tête du comité préparatoire du congrès et le président interfédéral de l’UNC/Kinshasa, Molendo Sakombi à la direction du comité préparatoire du meeting de l’UNC.
Ces deux structures sont chargées respectivement de la préparation de l’ordre du jour, du format, du rapport général, de l’organisation matérielle et autres contours du congrès; de la mobilisation de plus de 50.000 personnes et de la création de commissions qui vont gérer les activités du meeting de l’UNC.

Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer