Dossier à la UnePolitique

Kabila nomme, révoque et met en retraite les magistrats

Le Président de la République Joseph Kabila a signé, ce mardi 1er mars 2016, une série d’ordonnances portant nomination, révocation, démission volontaire et affectation des magistrats. Il s’agit de membres de la magistrature au niveau des Cours et Tribunaux ainsi que des Parquets. Toutes ces ordonnances ont été lues sur le plateau de la Radiotélévision nationale congolaise -RTNC. Elles concernent la magistrature tant civile que militaire. Au regard de ces nominations, il y a des magistrats qui entrent en fonction pour leur première fois, d’autres ont été promus à des grades supérieurs pendant que ceux ayant rendu des loyaux services à la nation sont mis en retraite. Il n’y a pas que de sanctions positives, celles sanctionnant des brebis galeuses sont également tombées. A cet effet, certains magistrats ont été carrément révoqués de la profession. Certains pour des cas de récidive et d’autres pour désertion qualifiée ici de démission d’office, ils n’ont pas rejoint leur poste de travail depuis leur affectation ni renouveler le serment conformément à la loi. Il faut reconnaitre que d’autres magistrats ont aussi démissionné de leur propre gré en écrivant en bonne et due forme au Conseil supérieur de la magistrature. Ces ordonnances, une vingtaine, viennent répondre au manque du personnel dans la magistrature quand on sait que la RD-Congo vient de connaitre son découpage territorial en passant de 11 à 26 provinces. Il est impérieux de nommer des magistrats dans les nouvelles provinces. Aussi, il est apparu que certains magistrats jugés fautifs devaient être chassés de la profession. Les tribunaux pour enfants n’ont pas été oubliés. Des responsables judiciaires y ont été nommés. La liste des ordonnances étant longue, «AfricaNews» propose quelques nominations et révocation seulement.
Le magistrat Kumbala Adjali, juge de paix, a été révoqué d’office. Il est jugé récidiviste pour avoir été deux fois condamné par la justice à Lubumbashi et est déclaré indigne pour prester la magistrature.
Par contre, la démission volontaire du magistrat Muyobu Mbili, juge de paix, sollicitée en bonne et due forme a été acceptée par le Conseil supérieur de la magistrature.
Sont nommés :
 

  1. Premier président de la Cour d’Appel :

Malenga Minga,
Bilenteko Sampi,
Kwey Bisembo Asida,
Boshi Kalunga, Ilunga Matanda,
Mfuekani Ndonzau,
 

  1. Président de la Cour d’appel :

Badibanga Ilunga,
Mme Iba Maya,
Mudindambi Ndanguema,
Tshibangu Mutombo,
Kabamba Wa Tshilenge,
Kabasele Nzembele,
Mme Bolembe Kani,
Djokesumbo O.,
Ilunga T.,
Tumwanza Wa Basisi,
Makelele Kitikatshay,
Mulumba Tshimpaka,
Mungamuni Mpasi,
Soko Mabiala,
Tshibola Kabala,
Nkashama Ngoy,
Nduba Kilima,
Lushule Bashomeka,
Kalumba Ilunga,
Kibala Akiti,
Ginyembo Bingo,
Kitenge K.,
Ingenge Mitshumbe,
Muleka Pandakana,
Duniya Wa Lumuna,
Okundji Wembo Toko,
Utunga Wilondja,
Mbamba Luvulu,
Mulumba Kamba,
 

  1. Conseiller à la Cour d’appel

Dihoho Sumani,
Kalonji Lukusa,
Kinganzi Nzoko,
Londo Lombaka,
Mbo Bopesame,
Mboyo Mundarika,
Nzantoko Bilaka,
Beya Ntumba,
Bukabau Kikuba,
Kalala Kazadi,
Lupami Wembi,
Matona Mbenza,
Mpia Bolekanza,
Osenge Mpole,
Tabala Maye,
Vokayatiko Lumba Tangu,
Nkumu Ngona,
Banza Amisi Lumbi,
Boyene Lufa,
Lumvudi Garudi,
Tshimpaka Yanga,
Nzagabe,
Lutula Ramazani,
Yuma Bahati,
Akombolia Bin B.,
Malumalu Tokolo,
Matenge Nzayunga,
Ndubudji Kiadi,
Mawana Emilie,
Kepani Bitoko,
Nzanga Muyumba,
Shiboba Shamwana,

  1. kitumba,

Cette liste de conseiller n’est pas exhaustive.
 
Octave MUKENDI
 
 
 
 
 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer