Dossier à la UneEtrangerNationPolitiqueSociété

Kabila inaugure le nouveau passeport électronique et biométrique

IMG_1189
Selon Raymond Tshibanda Ntungamulongo, ministre RD-congolais des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, ce nouveau passeport présente des avantages pour ses détenteurs, car il est sécurisé et personnifié et n’est donc pas falsifiable.
Le Président de la République Joseph Kabila a fait le déplacement du ministère des Affaires étrangères et Coopération internationale, mardi 10 novembre 2015. Motif: lancer officiellement le nouveau passeport électrique et biométrique. Puisque ce document officiel relevant de la souveraineté d’un pays, quelques diplomates accrédités en RD-Congo et quelques officiels ont pris part à cette cérémonie dont le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Evariste Boshab, et le directeur général de l’ANR, Kalev.
Après ce lancement, le président a regagné ses somptueux bureaux au Palais de la Nation à pieds. Après cette cérémonie, Raymond Tshibanda a fait une communication à la presse pour expliquer le lancement du nouveau passeport en circulation. «Le Président Kabila vient de lancer officiellement le nouveau système de personnalisation du passeport à puce.
Ce passeport protège son détenteur  et est donc infalsifiable. Sa puce contient toutes les informations sur son propriétaire», a-t-il indiqué. Et de préciser: «le passeport électronique et biométrique est conforme à la recommandation de l’Organisation mondiale de l’aviation civile. Dans l’avenir, il sera difficile de voyager sans ce passeport».
Plus de panique pour les détenteurs des anciens passeports, car ceux-ci gardent toujours leur validité jusqu’à l’expiration, à savoir le délai de validité prévu de cinq ans, a laissé entendre le ministre Raymond Tshibanda, en soulignant que pour le moment l’Etat cesse de délivrer ces anciens passeports biométrique mais non électronique. Comme le lancement est intervenu le mardi 10 novembre, Tshibanda a annoncé que l’acquisition du nouveau passeport débutera dès le 2 janvier 2016.
«D’ici à janvier prochain, nous avons 45 jours. Et pendant tous ces jours, nous allons déployer les matériels à travers toutes nos ambassades et former les agents commis à cette tâche», a fait savoir Tshibanda. Quant prix, le patron de la diplomatie RD-congolaise a laissé entendre que ce prix restera dans les proportions raisonnables et que les requérants n’auront plus besoin des intermédiaires qui représentent un coût pour eux pour se procurer le nouveau passeport. Toutefois, concernant le délai précis de passeport biométrique actuellement en circulation, Tshibanda se remet à la décision au niveau internationale: «Nous suivons l’évolution au niveau internationale.
Si l’Organisation internationale de l’aviation civile décide que ces anciens passeports soient retirés de la circulation, nous allons informer notre peuple afin qu’il se mette en ordre en se procurer un nouveau passeport». Raymond Tshibanda a également justifié la décision du gouvernement de passer au passeport électronique et biométrique par le fait qu’il importe de combattre le terrorisme international. Et le moyen sûr de le faire c’est de contrôler la circulation des personnes.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer