Politique

Les FCIR interpellent la MP et le Rassemblement

«L’Opposition et la Majorité présidentielle doivent respecter leurs engagements. L’Accord de la Saint Sylvestre doit être appliqué à la lettre et nous demandons à la CENCO de s’y impliquer activement», indique John Mbaya Ntita, coordonnateur principal des FCIR

Plus les jours passent, plus la pression monte sur la Majorité présidentielle, le Rassemblement et la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO- en vue de résoudre la crise politique actuelle. «Nous demandons à la CENCO d’appliquer rapidement l’Accord du 31 décembre 2016 afin qu’il y ait une petite lueur d’espoir pour le peuple RD-congolais. L’Opposition et la Majorité présidentielle doivent respecter leurs engagements. Cet accord doit être appliqué à la lettre», réclame John Mbaya Ntita, coordonnateur des Forces centristes indépendantes de la République -FCIR.
La situation politique du pays appelle à une mobilisation tous azimuts. Au cours d’un point de presse samedi 4 mars à Kinshasa, John Mbaya Ntita, coordonnateur des Forces centristes indépendantes de la République -FCIR-, a déclaré qu’à cause de l’amateurisme politique, le pays continue à descendre dans le gouffre. «Nous ne voulons pas que cette situation perdure. C’est pourquoi nous en appelons à la bonne foi de tous les acteurs politiques afin que les intérêts personnels et égoïstes soient mis de côté en privilégiant l’intérêt général de la nation», a-t-il martelé. Il pointe du doigt la Majorité présidentielle -MP- et le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement. «L’Opposition et la Majorité présidentielle doivent respecter leurs engagements.
L’Accord de la Saint Sylvestre doit être appliqué à la lettre. Dans le cas contraire, les Forces centristes indépendantes de la République feront de sorte que les choses soient vraiment traitées d’une manière rigoureuse et le carton rouge sera attribué à tout le monde, Opposition et MP», a-t-il précisé. Pour permettre à la RD-Congo de se remettre sur le rail, les FCIR demandent aussi à la CENCO d’appliquer rapidement l’Accord du 31 décembre 2016 afin qu’il y ait une petite lueur d’espoir pour le peuple RD-congolais. Et ce, afin que les uns et les autres puissent se préparer aux échéances électorales futures prévues à la fin de cette année. «En rapport avec ces élections, nous demandons également à la CENI de publier le plus rapidement possible le calendrier électoral global pour nous permettre de bien affûter nos armes et nous lancer dans ce combat démocratique. Nous voulons que les élections démocratiques soient organisées d’une manière transparente», a-t-il souhaité. Pour ce faire, les FCIR ont demandé aux membres du Rassemblement d’enterrer leur querelle intestinale et de regarder dans la même direction pour donner la chance au pays d’organiser des élections à la fin de l’année 2017.
«Nous savions depuis longtemps que nos amis là, que ce soient ceux de la Majorité présidentielle et de l’Opposition notamment le Rassemblement mouillaient leurs maillots pour arracher des postes au sein des institutions de la République. Aucun d’eux ne militait pour mettre en place un mécanisme démocratique pour conduire le pays à une bonne organisation des élections libres, démocratiques, plurielles et transparentes. Nous leur demandons de cesser avec ces aventures et d’appliquer l’Accord qui le lient», a souligné Mbaya Ntita. Enfin, il a demandé au peuple RD-congolais en général et aux combattants de l’UDPS en particulier de ne pas polémiquer sur la mort du Patriarche Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, conjuguons nos efforts pour l’enterrer avec honneur et dignité.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer