Dossier à la UnePolitique

Kabila-Gizenga: on a frôlé la crise

Le divorce était sur le point d’être consommé entre Kabila et Gizenga
ou encore entre le Parti lumumbiste unifié -PALU- et la Majorité
présidentielle -MP. Le signe vient particulièrement de Twitter, ce
nouveau terrain où se déroulent les débats politiques partout dans le
monde et depuis peu en RD-Congo.Il y a près de 48heures, LugiGizenga, secrétaire permanent du PALUet
fils biologique du patriarche Antoine GizengaFundji,a enflammé la
toile, multipliant des messages relayés d’ailleurs par d’autres cadres
du PALU, qui traduisent la frustration et le ras-le-bol du parti,
notamment face à «l’opacité de son partenaire», la Majorité
présidentielle, déjà décriée dans le message d’Antoine Gizenga rendu
public à l’occasion du 52ème anniversaire du PALU.Parmi ces twetts de Lugi, celui-ci parait le plus éloquent: «Le
premier réflexe d’un démocrate c’est d’accepter le renouvellement des
mandats et seul le PALU l’a dit haut et fort».
Puis un autre: «La distraction est que tous acceptent le dialogue,
chacun pour sa raison mais personne pour les élections à vrai dire».
Puis un autre encore: «Le PALU refuse l’opacité et le fait comprendre
à son partenaire politique qu’il faut qu’il nous écoute». Ou cet autre
post d’il y a trois jours: «Les élections s’éloignent; au revoir la
démocratie et bonjour à nouveau la dictature non plus d’un individu
mais des oligarques congolais».
C’était déjà la crise. Rien d’autre. Et pour sauver les meubles et
éviter un nouveau séisme, un séisme de trop au sein de la MP, le chef
de l’Etat Joseph Kabila a fait, dimanche 2 octobre, le déplacement de
Mont-Fleury afin d’échanger avec Antoine Gizenga comme l’avait
réclamé, il y a quelques semaines, le parti lumumbiste. En attendant
tous les détails sur cette visite, on croit savoir que les alliés ont
pu re-harmoniser les vues.
HRM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer