Dossier à la UnePolitique

Investiture du nouveau gouvernement en session extraordinaire

A l’Assemblée nationale, une session s’est clôturée le jeudi 15 décembre 2016 et une autre s’ouvre. La session extraordinaire convoquée au cours de ce mois de décembre a pour objectifs d’installer le nouveau gouvernement de large union nationale qui sera chargé de l’organisation des élections libres, transparentes, crédibles, démocratiques et apaisées et d’améliorer le social des populations ainsi que de voter les crédits provisoires qui aideront ce même gouvernement de faire face à sa mission.
Les choses doivent aller très vite pour ne pas perdre le temps et permettre ainsi au nouveau gouvernement de s’atteler à ses missions. Dans un contexte de dialogue entre les parties prenantes pour aplanir les vues sur la marche du pays après le 19 décembre, tous les appels se focalisent sur la recherche du consensus et sur la consolidation de la paix.
Le nouveau gouvernement est censé aligner des hommes compétents et loyaux pour faire face aux défis qui l’attendent. Outre le vote des crédits provisoires, l’organisation des prochaines élections nécessitent l’adoption par le Parlement des lois relatives au processus électoral notamment la loi portant répartition des sièges dans les différentes circonscriptions électorales et autres. Le temps ne sera pas du tout repos pour les parlementaires.
Octave MUKENDI  

Articles similaires

Fermer
Fermer