Dossier à la UneNationSécurité

Kinshasa : Le général Raus échappe à la mort

La ville de Kinshasa a failli connaître un premier jour meurtrier du mois de juin. En effet, un groupe de policiers est aux arrêts parce qu’un d’eux a voulu tirer, mardi 1er juin 2021 vers 11 heures, sur l’Inspecteur général de la Police, le général Raus Chalwe.

Kinshasa a frôlé le pire et la Police a retenu son souffle. Quel serait le climat dans la ville capitale si le forfait réussissait? La peur et le désarroi allaient gagner du terrain. Le premier jour du mois de juin a failli être dramatique. Mieux encore sanglant dans la commune de Ngaliema.

Selon le site d’informations «élection-net.com», les éléments de la Police des polices -PP- avaient abandonné leur mission pour s’adonner à l’ arrestation et à l’extorsion des chauffeurs des véhicules au croisement des avenues Komorico et Colonel Mondjiba, dans la commune de Ngaliema. Alerté, l’Inspecteur général de la Police, le général Raus Chalwe, est descendu personnellement sur terrain accompagné d’autres éléments pour mettre fin à ce désordre décrié par la population.

Arrivé sur place, le général Raus Chalwe a effectivement trouvé un élément PP en flagrant délit. Immédiatement, il a instruit qu’on ravisse à ce policier tous les butins qu’il détenait. Et c’est en ce moment précis que l’infortuné a failli tirer sur l’Inspecteur général de la Police. Surpris, le général Raus Chalwe a ordonné de mettre la main sur tout le groupe. Actuellement, ces policiers sont en train d’être auditionnés sur leur forfait par les services compétents. 

Tino MABADA

Articles similaires

Fermer
Fermer