Dossier à la UneDossier spécial électionsNation

G13: sa feuille de route indicative pour 2023

«Il s’avère donc nécessaire de mettre à profit la session parlementaire de septembre 2020 pour engager les réformes électorales… Le G13 propose une feuille de route indicative pour mettre en profit les 1201 jours qui nous séparent du 15 septembre 2020 au 30 décembre 2023», souligne ce rapport

Les 13 personnalités, dit G13, signataires de l’appel du 11 juillet en faveur d’un consensus sur les réformes électorales visant à fournir des éléments de solution pour éviter au pays de rééditer les cycles de violences récurrentes consécutives aux contestations et aux revendications électorales, ont rendu public le rapport final des consultations avec les différentes couches sociales, religieuses et politiques de la RD-Congo.

Ce rapport de 36 pages reprenant les photos de toutes les personnalités rencontrées et leurs propos, se focalise sur les points de convergence qui se
sont dégagés, en vue de permettre une bonne avancée et faciliter la construction d’un consensus sociétal. «Il est assorti d’une proposition de feuille de route qui reprend la séquence des activités permettant la tenue dans le délai constitutionnel des élections de 2023», souligne-t-on.

Ledit rapport qui considère l’impératif constitutionnel de tenir les élections en 2023, relève que la RD-Congo s’expose à un grand danger si ces élections venaient à être repoussées ou organisées dans les mêmes conditions que celles de 2006, 2011 et 2018. «Chaque jour qui passe sans réformes consensuelles c’est du temps perdu. Il convient par une action institutionnelle anticipative et cohérente de prévenir une crise plus sévère liée au processus électoral», prévient-on. Puis: «Il s’avère donc nécessaire de mettre à profit la session parlementaire de septembre 2020 pour engager les réformes électorales». Et de marteler: «le groupe de 13 personnalités, signataires de l’appel du 11 juillet, demeure convaincu qu’en réglant les questions liées au processus électoral, le Président de la République et son gouvernement pourront dans la sérénité se consacrer aux défis de la paix et du développement du pays».

Les consultations menées par les signataires de l’appel du 11 juillet ont duré 31 jours, soit du 28 juillet au 29 août 2020. Quelques personnalités rencontrées ont affiché leur optimisme quant à cette initiative en vue d’éviter les conflits électoraux en 2023. «Je n’accepterai pas qu’une seule goutte de sang du peuple congolais soit versée pour des revendications électorales», a rappelé le Président de la République lors de sa rencontre avec le G13. Point de vue relayé par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba: «Je suis heureux et impressionné de voir des politiques congolais se mettre ensemble au-delà de leurs clivages pour alerter la nation sur des questions majeures».

Aussi les chefs de Confessions religieuses ont salué cette initiative. «Les institutions existent pour faire la volonté du peuple et non celle d’un groupe», a alerté le Cardinal Fridolin Ambongo, Archevêque de Kinshasa, pendant que le représentant légal de l’Eglise du Christ au Congo -ECC- soutient les réformes électorales. «Les réformes électorales sont le point de départ de la correction de notre processus électoral», a dit André Bokundoa Bo-Likabe. L’Eglise kimbanguiste est également entrée dans la danse. «Nous ne pouvons pas construire notre pays dans la division», a prévenu son chef spirituel Simon Kimbangu Kiangani. Le politique s’en est réjoui. «Le G13 est une initiative salvatrice pour la République», a lâché Moïse Katumbi Chapwe, président de l’Ensemble pour la République, déterminé à faire une opposition républicaine.

Pour le G13, «le sang doit cesser de couler. La vie humaine est sacrée. Et le Congo est notre bien commun». Voici sa feuille de route pour mettre en profit les 1201 jours qui nous séparent du 15 septembre 2020 au 30 décembre 2023.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer