ActualitésDossier à la UneJustice

Maître Pierre Olivier Sur: "Rien n’a été démontré contre Vital Kamerhe"

« On lui reproche d’avoir détourné de l’argent public. Et ce détournement résulterait de virements bancaires, de SWIFTS, d’écritures financières. Toutes choses que l’on peut tracer, retracer, montrer, apporter, comme des preuves matérielles face aux juges. Or ces preuves matérielles ne sont pas dans le dossier », annonce le bâtonnier honoraire de l’ordre des avocats de Paris (France).

« Ces documents n’existent pas. Aucun avocat de la défense ne les a vus. Ces documents sont assénés comme une certitude par la partie adverse, sans que jamais, on ne les ait sortis du dossier pour nous les montrer », dit encore Maître Pierre Olivier Sur qui a été engagé par Vital Kamerhe.

Procédure irrégulière 

La procédure contre Vital Kamerhe ne respecte pas les règles internationales d’un procès équitable, estime aussi l’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats de Paris.

Maître Pierre Olivier Sur a « décidé de saisir une instance internationale (Igroupe de travail des nations unies sur la détention arbitraire qui siège à Genève) pour qu’il y ait un œil extérieur, au plus haut, pour examiner cette procédure et en dénoncer les dysfonctionnements, en particulier concernant les libertés publiques c’est-à-dire ici la détention arbitraire de Vital Kamerhe ».
Avocat à l’international du directeur de cabinet du président Tshisekedi, il estime que toute la procédure est irrégulière, « il n’y a pas eu d’enquête, il n’y a pas eu d’instruction, il n’y a pas eu d’information judiciaire ».

Il estime que « son incarcération participe de l’arbitraire ».

Avec Top Congo FM

Articles similaires

Fermer
Fermer