Dossier à la Une

En construisant un bloc opératoire high-tech à Sendwe, Dan Gertler fascine Katumbi

Le Golden boy et patron de Nessergy, Dan Gertler
Le Golden boy et patron de Nessergy, Dan Gertler
Le Gouv’ du Katanga avait besoin d’un gros sponsor pour matérialiser son projet de modernisation du bloc opératoire de l’Hôpital général de référence de Lubumbashi. Seul le golden boy israélien, le plus critiqué des investisseurs étrangers établis en RD-Congo mais aussi et surtout le plus raisonnable et philanthrope de tous, a répondu à son appel. Via GFF, KCC et MUMI où il est actionnaire principal, il a sorti USD 3,5 millions pour la construction et l’équipement de 5 salles d’intervention chirurgicale, les plus modernes sur le continent
Du beau monde mercredi 2 avril à Jason Sendwe, l’Hôpital général de référence de Lubumbashi, 1250 lits, où la Fondation famille Gertler -GFF- a remis au gouverneur Moïse Katumbi Chapwe le nouveau bloc opératoire rénové sur financement de son patron, l’homme d’affaires Dan Gertler.
Avec ses 5 salles d’intervention dotées des  lumières froides, climatisées, superbement décorées, sa grande salle de stérilisation, son unité virtuelle destinée à l’apprentissage des médecins, ce bloc opératoire high-tech -haute technologie-  permet non seulement de mieux accueillir la personne malade, mais également d’optimiser le rendement des médecins et la prise en  charge chirurgicale. Sublime, ce bijou. Rien d’autre. De l’avis des experts, notamment Dr Mario N. Torre, directeur du groupe italien Sorima Hospital Developpement -SHD-, près de 40 ans dans l’ingénierie et l’équipement des centres hospitaliers,  et du médecin directeur de Jason Sendwe, Dr Mwelu, c’est un outil fantastique, unique en Afrique.    
 
Dan Gertler a fasciné Moise Katumbi. En témoigne le coup de gueule du gouverneur du Katanga à l’inauguration du nouveau bloc opératoire de l’Hôpital général de référence Jason Sendwe de Lubumbashi: «J’ai l’honneur de prendre la parole à l’occasion de l’inauguration de ce nouveau bloc opératoire. Je remercie la Fondation Famille Gertler pour son implication dans ce projet.  J’ai frappé à plusieurs portes, sans succès. Mais une fois que j’ai fait part de ce projet à Monsieur Dan Gertler, il n’a pas hésité à marquer son accord et donner l’argent nécessaire à sa matérialisation. Des millions de dollars», tape d’emblée Katumbi avant de poursuivre: «Cette salle d’opération qui, hier, avait l’air d’une boucherie ou d’un atelier de soudure, ressemble aujourd’hui à un paradis». Allusion faite au Jardin d’Eden où les ancêtres de l’homme baignaient dans la joie sublime.
Et, s’adressant directement à Dan Gertler, présent à la cérémonie, assis à moins d’un mètre de Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l’Assemblée provinciale du Katanga, Katumbi lance: «Monsieur Dan Gertler, ce n’est pas la première fois que vous intervenez en faveur du Katanga et de sa population. Aucun de vos détracteurs ne peut prétendre avoir fait ce que vous avez fait. Mais seul l’avis des bénéficiaires que nous sommes compte. Vos œuvres en disent long…».
Soudain, en Swahili, langue locale, Katumbi appelle le public à applaudir pour son bienfaiteur, prier Dieu pour que ses initiatives se fructifient davantage et relever le défi de la maintenance de ce bloc opératoire qui verra bientôt le déploiement des médecins RD-congolais exerçant en Afrique du Sud pour des interventions.
Honneur au pays
Le témoignage du  Gouv’ se passe de tout commentaire. Il s’est forgé tout au long des interventions directes de Dan Gertler, sa Fondation, la GFF, et les entreprises membres du Groupe Fleurette, sa propriété.
Les chiffres des œuvres sociales de Dan Gertler s’évaluent aujourd’hui en centaines de millions de dollars, à en croire François Ndjeka, coordonnateur de la GFF. Ces œuvres se caractérisent principalement par les gros efforts déployés par la GFF depuis quelques années pour appuyer le système sanitaire RD-congolais dans l’administration des soins de santé, à faible coût, à la population.
Commencée à Mbuji-Mayi, au Kasaï Oriental avec la réhabilitation et l’équipement des blocs opératoires de l’hôpital de Bonzola, la campagne s’est poursuivie avec la construction de l’Hôpital du Cinquantenaire de Kisangani, infrastructure sanitaire ultramoderne d’une capacité de 120 lits, la construction et l’équipement du Centre hospitalier Lumbulumbu à Kindu, au Maniema, l’achat de la literie et des médicaments pour le nouvel Hôpital de Kipushi, la construction des cliniques et des maternités à Kolwezi et Lwalaba, au Katanga… et l’érection d’une clinique vétérinaire au Zoo de Lubumbashi.
La rénovation du bloc opératoire de l’hôpital de référence Jason Sendwe de Lubumbashi est venue allonger cette liste du reste non exhaustive.
Selon les témoignages des médecins américains en séjour à Lubumbashi dans le cadre de l’Operation Smile, intervention chirurgicale en faveur de personnes souffrant du bec-de-lièvre-, cités par Ndjeka, les équipements du nouveau bloc opératoire de Jason Sendwe sont des plus sophistiqués. Ils n’exagèrent pas. Le plateau technique de ce bloc et son design soft témoignent de l’ambition et la vision de ses initiateurs soucieux de réaliser la Révolution de la modernité prônée par le Président de la République Joseph Kabila.
Equipé d’un puissant générateur de 450 kwa et d’un système de climatisation et d’adduction à l’eau potable, fait honneur au pays. Avec ses 5 salles d’intervention dotées des  lumières froides, climatisées, superbement décorées, sa grande salle de stérilisation, son unité virtuelle destinée à l’apprentissage des médecins, ce bloc opératoire high-tech permet non seulement de mieux accueillir la personne malade, mais également d’optimiser le rendement des médecins et la prise en  charge chirurgicale.
«C’est psychologiquement important pour tout patient y admis pour des soins», s’exclame Dr Mario N. Torre. A la suite du président de l’Assemblée provinciale Kyungu, du gouverneur Katumbi, des députés et ministres provinciaux du Katanga, le public convié à la visite de cette petite merveille est resté admiratif.
Il estime que ce bloc opératoire sera d’un grand apport dans l’administration des soins de santé. Son espoir se renforce quand Katumbi leur fait part de son prochain projet de doter Jason Sendwe d’un nouveau pavillon en soins intensifs en même que son canevas prévoit de retaper successivement d’autres structures de cet hôpital.
Pour sa part, GFF n’entend pas non plus s’arrêter en si bon chemin. «Tant que Dan Gertler continuera d’investir au Katanga et partout en RD-Congo, la GFF continuera d’appuyer le gouvernement central et l’Exécutif provincial du Katanga», assure fermement François Ndjeka. Sans nul doute, faire rayonner le poumon économique du pays, c’est rassurer sa population qui accède aux soins de santé de l’émergence tant rêvée à l’horizon 2030.
 

Achille KADIMA MULAMBA   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer