Dossier à la Une

Dan Gertler, le père des albinos

Dan Gertler, le père des albinos

Le Golden boy et patron de Nessergy, Dan Gertler
Le Golden boy et patron de Nessergy, Dan Gertler
Par ses actions, le cofondateur de la Gertler family foundation -GFF- et consultant principal pour le Groupe fleurette, a réussi là où personne n’a jusqu’à présent pu risquer. Depuis 2014, le Golden boy Dan Gertler s’est, à travers sa structure, engagé à soutenir activement les RD-Congolais albinos. Il a parrainé, en partenariat avec la célèbre Fondation Mwimba Texas, le Projet Blanc ébène et a aidé à sensibiliser davantage la population à la dispense de services sociaux et médicaux à destination des albinos de la RD-Congo. Cette même année, cent enfants albinos ont reçu des lunettes à verres photochromiques gratuites de l’Hôpital du Cinquantenaire de Kisangani. Un autre projet important de GFF pour améliorer la vue des enfants, ainsi que leur capacité à lire et écrire.
A Kinshasa, il a octroyé vingt bourses d’étude aux enfants atteints d’albinisme du cycle primaire jusqu’à l’université. La GFF a également pris en charge l’ensemble de production de l’ouvrage «Blanc ébène» de la photographe belge Patricia Willocq, présenté au public jeudi 15 juin dernier en la salle Lubumbashi du Pullman Grand hôtel Kinshasa, dans la commune de la Gombe. Ce vernissage a coïncidé avec l’institution par les Nations unies de la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme qui sera dorénavant célébrée le 13 juin de chaque année. Prêt à soutenir toutes leurs actions, Dan Gertler est aujourd’hui considéré comme le père des albinos RD-congolais.
La Gertler family foundation -GFF- s’est engagée à accompagner les albinos en RD-Congo. Elle a pris en charge l’ensemble de production de l’ouvrage «Blanc ébène» de la photographe belge Patricia Willocq, qui sensibilise le grand public contre la discrimination et marginalisation des albinos en RD-Congo et dans toute l’Afrique. «Je suis persuadé que la RD-Congo peut servir de modèle en ce qui concerne le traitement de l’albinisme. Le fond du problème réside dans le manque d’information et de compréhension de la question. C’est pourquoi nous sommes heureux de soutenir la sortie du livre de Patricia Willocq, qui cherche à sensibiliser le public à la stigmatisation des albinos au Congo et, à terme, à soutenir leur intégration dans la société», a indiqué Dan Gertler, cofondateur de la GFF dans la préface de ce nouveau livre, présenté jeudi 15 juin dernier à Pullman Grand hôtel Kinshasa. Dans «Blanc ébène», la photographe indépendante Patricia Willocq présente pratiquement des photos de personnes affligées par l’albinisme en Afrique, et plus particulièrement en RD-Congo.
«Le livre de Patricia n’est pas seulement puissant visuellement, mais c’est une mesure audacieuse pour éduquer le grand public à ce problème», a renchéri Dan Gertler. L’action menée par la Belge Willocq dans ce domaine illustre son dévouement et sa volonté de restaurer la dignité des albinos non seulement en RD-Congo, mais également dans d’autres pays africains. Son travail s’appuie sur des années de dévouement, de soutien et de mobilisation en faveur de cette cause. «La Journée internationale de sensibilisation sur l’albinisme, et le travail de Patricia Willocq, ainsi que son livre vont contribuer à améliorer bien des vies», a souligné le cofondateur de la GFF.
Amélioration de la vue des albinos
Le soutien de GFF au Projet Blanc ébène fait suite à un certain nombre d’initiatives sociales qu’elle a promu et qui visent à aider les groupes les plus vulnérables de la population RD-congolaise. En 2014, à l’initiative de Patricia Willocq et de la Fondation Mwimba Texas, dont la détermination, dans la défense de la cause des albinos en RD-Congo, mérite admiration, la GFF a parrainé le Projet Blanc ébène. «En 2014, nous avons parrainé le Projet Blanc ébène, auquel nous avons participé en association avec l’influente Fondation Mwimba Texas, dans le but de sensibiliser le public à la dispense de services sociaux et médicaux à destination des albinos du Congo», a rappelé Dan Gertler qui s’est engagé, avec la GFF, à soutenir des initiatives en faveur des segments les plus vulnérables de la société RD-congolaise.
Dans le cadre du Projet Blanc ébène qui cherchait à intégrer la communauté albinos par le biais du sport, de l’art et de l’éducation, la GFF a sponsorisé l’exposition-photos de Willocq, assuré la production du concert de la star malienne de renommée internationale Salif Keita, atteint lui-même d’albinisme et octroyé cent paires de lunettes à verres photochromiques aux enfants albinos de Kisangani. Un autre projet important de GFF pour améliorer la vue des enfants, ainsi que leur capacité à lire et écrire. La structure de Dan Gertler, père des albinos, a également accordé vingt bourses d’étude aux albinos de Kinshasa du cycle primaire jusqu’à l’université.
«Si les conditions des personnes atteintes d’albinisme sont tout simplement désastreuses dans certains pays d’Afrique, leur avenir en RD-Congo est bien plus que prometteur. La volonté des autorités politiques de la RD-Congo, les actions des Nations unies et des Organismes non gouvernementaux ainsi que le dévouement de certaines personnalités sont autant de gages quant à ce», a fait savoir Mamie Kabongolo, chargée de communication de GFF. Pour elle, le reportage photo de Patricia Willocq est un témoignage d’espoir, de courage et d’amour visant à rendre aux personnes atteintes d’albinisme la dignité qu’elles méritent. Blanc ébène a reçu la mention honorable au Photo of the year award de l’UNICEF en 2013, et a été exposé par le Haut-commissariat des Nations unies aux Droits de l’homme.
Pour sa part, lors du vernissage de l’ouvrage Blanc ébène, Mwimba Texas a remercié la GFF, branche du Groupe Fleurette, pour toutes ses contributions à l’amélioration des conditions de vie des RD-Congolais albinos. Le président de la Fondation Mwimba Texas a également sollicité auprès de la GFF la construction d’un centre ophtalmologique.
Depuis son lancement en 2004, la GFF a investi des millions de dollars dans la santé, l’éducation, l’agriculture, les secours d’urgence, les infrastructures, la culture et d’autres projets dans toute la RD-Congo.
Christian BUTSILA                

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer