Dossier à la UneEcofinSociété

RDC : Dan Gertler ouvre l’actionnariat de la société qui détient les droits sur les royalties de Metalkol

Une grande première en République démocratique du Congo: ouvrir l’actionnariat d’une société minière déjà en production aux citoyens RD-congolais de tous bords pour partager avec eux les bénéfices. C’est une annonce historique faite par Dan Gertler, lundi 16 novembre à la faveur de son tout premier point de presse après un silence long de 23 ans.

Après avoir bossé dur, pris le risque de claquer avec succès des milliards dans les mines quand toutes les grosses fortunes et tous les majors du secteur évitaient de faire les affaires en République démocratique du Congo, l’investisseur a décidé de relever un nouveau défi à travers un projet socioéconomique unique en son genre. Le milliardaire israélien a offert à tous les citoyens de sa deuxième patrie, la République démocratique du Congo, à être les bénéficiaires des profits de l’extraction du cuivre et du cobalt. Désormais, tout citoyen RD-Congolais peut devenir actionnaire de la société qui détient les royalties de Metalkol.

Ecrire ensemble l’histoire!

L’offre est réservée aux particuliers et non pas aux entreprises. Pour en faire part, l’homme d’affaires a choisi de s’exprimer dans une vidéo remise à la presse. «Bonjour, mes sœurs et frères Congolais. L’histoire, aujourd’hui nous écrivons l’histoire ensemble. Frères et sœurs congolais, j’ai prié et attendu ce jour plus de 20 ans. L’histoire. Depuis plus de 20 ans, nous avons investi en RDC dans l’industrie minière plus de 10 milliards d’euros, entre nous et nos partenaires. Nous avons investi dans les usines, nous avons investi dans les mines, nous avons investi dans les infrastructures. Tout était si difficile, les mines étaient en très mauvais état. Les infrastructures étaient inexistantes, les usines non plus n’étaient pas là, nous devions tout construire à partir de rien. Nous savions que l’activité minière est un investissement à long terme, que c’est un marathon», a-t-il dit d’entrée.

Puis: «Après tant d’années avec ce genre d’investissements, après avoir investi tant d’efforts, avec l’aide de Dieu, aujourd’hui nous sommes arrivés à un stade où frères et sœurs congolais, nous pouvons partager ensemble la richesse des mines de cuivre et de cobalt de la RDC. Je suis heureux de vous annoncer aujourd’hui, frères et sœurs Congolais, que nous aimerions vous inviter, tous les Congolais, peu importe d’où ils viennent: de Kinshasa, de Bandundu, du Katanga, du Kasaï. Peu importe d’où, venez et soyez notre partenaire. Venez profiter de la richesse du cuivre et du cobalt de la RDC. Sur chaque tonne de cuivre ou de cobalt qui va être extraite dans le cadre du projet que nous allons introduire, chaque Congolais sera partenaire avec nous et sera payé pour chaque tonne qui sera exportée. Nous allons offrir un partenariat sincère, réel, transparent et professionnel au peuple congolais. C’est la première fois dans l’histoire que les citoyens congolais seront les bénéficiaires directs de la richesse congolaise».

Le pionnier!

En 2017, Dan Gertler a acheté les droits de redevance -royalties- d’une entreprise de cuivre et cobalt dans la région du Katanga, Metalkol, à la Gécamines. À l’époque, la Gécamines avait des dettes de près de 56 milliards de Francs congolais envers Metalkol. Dan Gertler a acheté les droits aux redevances annuelles de Metalkol à la Gécamines, contre près de 110 milliards de Francs congolais, plus le coût du remboursement de sa dette, pour un coût global d’environ 166 milliards de Francs congolais. Depuis 4 ans, l’entreprise se reconstruit et rembourse ses dettes. Et la confiance de Dan Gertler au Congo et aux Congolais s’est encore une fois avérée juste.

La société a rebondi, a remboursé ses dettes et devrait commencer à payer des redevances l’an prochain. Aujourd’hui, les mines sont proches de leur pleine production, et le temps est venu pour le peuple congolais de profiter des fruits de l’investissement, des profits du cuivre et du cobalt du Congo. Le plan va finalement démarrer avant la fin de l’année.

«En connaissant l’histoire au Congo de certaines ONG et de certains journalistes. Ils continueront à parler et ne vous ont jamais rien livré, frères et sœurs. Les mêmes ONG, les mêmes journalistes. Ils auront tous tort. Nous avons gardé le silence et fourni des résultats. Nous avons toujours plus accompli et moins parlé», a lâché un Dan Gertler de saison, très offensif depuis un certain temps à l’égard de ses farouches opposants tapis dans des réseaux étrangers, mais heureux d’être le premier -et espère que d’autres suivront son initiative- à offrir aux citoyens congolais la possibilité de devenir les propriétaires bénéficiaires des mines de la République démocratique du Congo.

Une histoire d’amour!

Metalkol, cet extraordinaire projet est venu s’ajouter à la longue liste des réalisations de Dan Gertler en faveur du social des RD-Congolais, qui en disent long sur l’histoire d’amour que les deux parties entretiennent voici plus de deux décennies. Au nombre de ces réalisations dans le domaine social: un hôpital moderne à Kisangani, un autre à Kindu, la réfection et l’équipement du plateau chirurgical de l’hôpital Sendwe de Lubumbashi et de l’hôpital de référence de Kipunshi, des écoles en Ituri, l’encadrement des enfants malnutris à Nganda Yala, à Nsele ou des orphelins dans la même commune, la prise en charge des opérations des enfants souffrant des becs de lièvre ou encore des albinos et des écoliers de Togres en Ituri.

Tino MABADA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer