Dossier à la UnePolitique

Chacun pour son camp, Dieu pour tous : Katumbi en prière…

IMG-20160126-WA0005 IMG-20160126-WA0006
S’agenouiller et prier Dieu pour l’avenir de la RD-Congo…
La posture fait désormais tendance depuis que l’ex-gouverneur de l’ex-Katanga passé à l’Opposition a appelé son camp politique à des séances d’intercessions permanentes en faveur de l’alternance et du respect de la Constitution
Le magazine Jeune Afrique a mitonné un dossier pertinent sur la rivalité entre Joseph Kabila et Moise Katumbi, affirmant que l’année 2016 ne se fera pas sans eux en RD-Congo, présentant leurs chances et faiblesses, leurs alliés ainsi que leurs principaux soutiens. Mais l’auteur n’a pas dit que chacun a également le regard tourné vers le ciel. Chaque camp consacre une bonne partie de son temps, de son énergie et, pourquoi pas, de son ingéniosité, à faire entendre sa raison politique par la prière.
Prier pour la RD-Congo… L’idée est partie de Moise Katumbi, convaincu que faire recours à Dieu constitue une bonne thérapie de sortie de crise en RD-Congo. L’ex-gouverneur de l’ex-Katanga, qui a récemment rallié le Front citoyen 2016, a appelé à un véritable esprit d’équipe en vue de déboucher sur l’alternance démocratique cette année. Le 18 janvier, depuis son compte Twitter, il a décrété la mobilisation en ces termes: «Cette année électorale, prions 2 mins -NDLR: minutes- chaque jour à 12h pour la paix et pour que Dieu guide notre lutte démocratique». Une photo de lui en état de prière a accompagné ce tweet. Le 19 janvier, Salomon Kalonda Della, le conseiller principal de Katumbi, a emprunté le même réseau social pour relayer le message. «En plus des actions, le #preso nous invite à prier chaque jour pr la paix & la démocratie, chacun dans sa croyance», a-t-il précisé. Des leaders de l’ex-Katanga ont suivi. On a vu Gabriel Kyungu, Charles Mwando Nsimba et bien d’autres figures du G7 intercéder en public à Lubumbashi. Sur les réseaux sociaux, les posts des compatriotes en recueillement se multiplient. Katumbi a beau subir un accident de circulation à Lubumbashi, son programme n’a pas changé. Il a ses deux minutes quotidiennes de prière. En témoigne une image où il s’affiche avec un tour de cou. Katumbi a précisé que cette prière est prévue pour trois mois et concerne toutes les confessions religieuses. Dans les rues de Lubumbashi, fans et sympathisants ne sont pas en reste.
Radio Okapi a témoigné à l’issue d’une enquête réalisée par son reporter lundi 25 janvier: «La majorité de la population de Lubumbashi prie tous les jours à 12 heures locales pour le retour à la paix dans l’Est et le respect de la constitution, à l’approche des échéances électorales», affirme la radio onusienne après avoir interviewé quelques habitants. «Ces prières aideront à baisser les tensions dans le pays», a estimé un interviewé.
Si Katumbi a résolu de faire entendre sa raison politique par la prière, il ne sera plus seul dans cette démarche. Des Kabilistes se sont également mis à la prière depuis quelques jours. L’initiative de ces derniers diffère de celle de l’opposant parce qu’elle vise à encourager la tenue du dialogue et la prolongation du bail de Kabila. Pour ce faire, ils ont lancé la campagne «Kabila wumela», encore une exclusivité des réseaux sociaux car non officialisée par aucun des partis membres de la MP. Moralité: peu importe l’ambition de chaque camp pour 2016, tous paraissent avoir le cœur au ciel et la foi en Dieu.
AKM

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer