Dossier à la UneNationSécurité

RDC : Un cachot secret de la DGM fermé

Sur Haut Commandement, à Gombe, dans un chantier abandonné appartenant à la Direction générale de migration, le patron de la sécurité a trouvé plusieurs détenus «secrets et expatriés»

C’est un acte responsable, teinté d’humanisme, que le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et sécurité, Gilbert Kankonde Malamba, a posé le jeudi 19 novembre 2020 en ordonnant la fermeture immédiate d’un cachot clandestin de la Direction générale de migration -DGM. Cette décision est tombée à la faveur d’une visite d’inspection du VPM Kankonde dans ce cachot clandestin, situé sur l’avenue Haut commandement à Gombe, dans un chantier abandonné appartenant à la DGM, en vue de s’imprégner de l’état d’incarcération des détenus dont la majorité sont des expatriés.

Le constat du VPM a tellement été amer qu’il l’a plongé dans un regret indescriptible. Les détenus, selon le VPM Kankonde, sont gardés dans des conditions inhumaines depuis plus de neuf mois, sans procès-verbal ni une quelconque réquisition d’un parquet de la République. Le patron de la sécurité en RD-Congo a également été dans le regret de constater que le traitement réservé aux détenus de ce cachot clandestin de la DGM viole la Convention internationale de Genève sur le droit d’asile de 1951 et son protocole d’accord de 1967, signé par la RD-Congo le 24 février 1991.

De l’avis de Papy Mbuyi, DGA de la DGM, ce cachot est un centre de transit utilisé par ce service public dans le cadre de ses opérations d’arrestation. Ces explications n’ont pas eu du poids face à une volonté tenace affichée par le VPM Kankonde de respecter scrupuleusement la parole du Chef de l’Etat donnée lors de son investiture en janvier 2019. Ce jour-là, le Président Félix Tshisekedi avait solennellement décidé de la fermeture de tous les cachots clandestins.

LOI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer