Dossier à la UneNationSociété

Bancarisation de la paie des enseignants du Kwilu: le plaidoyer de Kin-Kiey

Aux questions sociales des populations de Kwilu, Kin-Kiey Mulumba a toujours porté un regard bienveillant. En sa qualité de député élu de Masimanimba, il a été reçu en audience par le ministre de l’EPSP, Gaston Musemena, afin de venir en aide aux enseignants de Masimanimba et Idiofa, contraints de parcourir des centaines des kilomètres et de dépenser entre CDF 10.000 et CDF 15.000 de transport pour se rendre au siège d’une banque et percevoir leurs salaires mensuels. Auprès du ministre, Kin-Kiey a plaidé en faveur des enseignants pour qu’ils ne puissent plus parcourir de longs trajets afin de toucher à leurs salaires.  
 
Député réélu de Masimanimba, Tryphon Kin-Kiey Mulumba ne fait pas dans la dentelle pour le bien-être des populations de la province de Kwilu. Face aux différents problèmes qui gangrènent cette région qu’il aime tant, Kin-Kiey sait prendre des initiatives pour apporter des solutions idoines. L’autorité morale du Parti pour l’action -PA- est monté en première ligne en allant à la rencontre du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel -EPSP-, Gaston Musemena, pour plaider au profit des enseignants de Kwilu. Les professionnels de la craie de cette province sont contraints de parcourir des centaines des kilomètres et de dépenser entre CDF 10.000 et CDF 15.000 de transport pour se rendre au siège d’une banque et percevoir leurs salaires mensuels. Une telle souffrance, endurée chaque mois par les acteurs d’une catégorie socio-professionnelle aussi importante que l’enseignement, ne pouvait qu’interpeller Kin-Kiey Mulumba qui, au sortir de l’audience lui accordée par le ministre Musemena, s’est affiché confiant et rassuré de la résolution de ce problème incessamment.
«En tant que député élu et réélu de Masimanimba, je suis en contact avec ma base du matin au soir. Aujourd’hui, je suis venu exposer le problème qui se pose dans ma contrée. C’est le problème de la paie des enseignants. A Idiofa et à Masimanimba, on a des banques comme Afriland et Rawbank qui sont en service. Mais les enseignants continuent de faire des kilomètres et des kilomètres pour aller chercher leurs salaires après 3, 4 ou 5 heures de route. Ils doivent parfois dépenser entre CDF 10.000 et CDF 15.000», a dit le président de Kabila désir, tapant du poing: «Ce n’est pas possible».
Kin-Kiey a sollicité auprès du ministre de l’EPSP que les enseignants ne puissent plus parcourir de longs trajets afin toucher à leurs salaires. «Il est bon que le ministre intervienne auprès des banques pour que la paie des enseignants puisse leur être livrée à domicile là où il y a la banque, que ces enseignants ne parcourent plus des kilomètres», a plaidé l’ancien ministre des Relations avec le Parlement. Et de faire remarquer: «vous connaissez bien le problème que nous avons sur le plan de la rémunération. Si ces enseignants doivent encore dépenser dans les CDF 10.000 ou CDF 15.000, ce n’est pas acceptable».

Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer