Dossier à la UneNationPolitique

Augustin Kikukama constate le piège qui plane sur les opposants au dialogue

Le président du Mouvement du 17 mai -M17-, Augustin Kikukama est
d’avis que les délégués de l’opposition au dialogue sont pris dans le
t piège. Sa lecture de ces assises est que toutes les batteries sont
mises en marche pour déboucher sur une transition de trente-six mois,
soit 3 ans.
«Les seize mois qu’on a donnés, c’est pour enrôler les électeurs mais
il n’y a pas encore le mécanisme parlementaire sur les lois qui
doivent être votées pour accompagner ces élections. C’est après avoir
voté ces lois que la CENI peut faire un calendrier donc on n’est pas
loin de trente-six mois», a déclaré  Augustin Kikukama à la radio
onusienne,  jugeant anormal de confier la responsabilité d’organiser
les élections au même gouvernement qui n’a pas pu les organiser dans
le délai constitutionnel.
Jeudi dernier, Alexis Thambwe Mwamba, ministre de la Justice et
co-modératuer de la MP au dialogue a annoncé que le gouvernement
RD-congolais s’est engagé à financer seul l’ensemble du processus
électoral en cours.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer