Dossier à la UnePolitique

Assemblée nationale: le perchoir assuré à Mboso

La voie pour prendre les commandes du bureau définitif de l’Assemblée nationale reste balisée pour le président du bureau d’âge, après l’élimination de la course de ses deux challengers Jean Kimbunda et Fabrice Bandenonga, respectivement pour défaut de lettre de consentement et pour non appartenance de leurs partis à la Majorité. Du coup, dans ce contexte de candidat unique, Christophe Mboso N’kodia Pwanga est rassuré pour le perchoir de la Chambre basse du Parlement.

Agé de 78 ans, le transfuge du Front commun pour le Congo -FCC- de Joseph Kabila Kabange bénéficie de la confiance du Président Félix Tshisekedi en portant désormais le ticket Union sacrée de la nation au bureau de l’Assemblée nationale. Selon les candidatures retenues, l’ABCE Mboso serait secondé de Jean-Marc Kabund comme 1er vice-président et de l’AFDC-A Vital Banywesize comme 2ème Vice-président.

Dans ce ticket Union sacrée, le MLC Joseph Lembi Libula est candidat rapporteur, alors que le MS-ENSEMBLE Angèle Tabu Makusi et l’ADRP Jean-Pierre Kanefu Munjiwa sont placés respectivement aux postes de Questeur et Questeur adjoint. Une fois élus, ces membres du ticket Union sacrée aura la mission d’instaurer une collaboration et une transparence pour l’efficacité dans la gestion de l’Assemblée nationale. Mais aussi et surtout se mettre à l’écoute du peuple RD-congolais.

Pour des analystes politiques, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga a vu loin dès son arrivée à la tête du bureau d’âge. Sa gestion du Bureau et l’admiration qu’il a suscitée auprès de ses collègues ont concouru à sa désignation comme candidat de l’Union sacrée. Avec plus de 50 ans de vie politique, ce mobutiste sera sans nul doute et sans ambages le successeur de Jeanine Mabunda au perchoir, au terme de l’élection qui intervient ce mercredi 03 février 2021.

Une expérience politique indéniable

Pour ceux qui ne savent pas, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga traine derrière lui une expérience politique indéniable qu’il mettrait au service de la République dans une collégialité avec les députés nationaux, pour l’implémentation des réformes nécessaires voulues par le Chef de l’Etat, l’objectif étant l’intérêt supérieur de la nation. Originaire du Kwango, diplômé en sciences politiques et administratives de l’université de Lubumbashi, cadre du FCC de Joseph Kabila, l’homme est parmi les doyens non seulement du parlement mais aussi de la scène politique RD-congolaise. Elu commissaire politique du MPR Parti-État en 1977, il avait convaincu ses anciens boss jusqu’à être nommé membre du comité central du MPR en 1982.

Co-fondateur du Parti démocrate et social chrétien -PDSC- en 1990, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga n’avait pour autant pas coupé le pont avec le Marechal Mobutu qui fera de lui, entre 1990 et 1997, plusieurs fois ministres. Spécialiste en Sciences politiques appliquées et institutions belges et européennes, l’élu de Kenge a toujours été ambitieux. En 2006, il a été parmi les 33 candidats définitifs à l’élection présidentielle, engageant 78.983 voix au premier tour du scrutin. Et depuis, ce natif de Kenge dans la province du Kwango est membre et secrétaire exécutif du regroupement politique Alliance des Bâtisseurs pour un Congo Émergent – ABCE. Anciennement membre du FCC, cet ensemble politique compte 12 députés nationaux, 1 sénateur et plusieurs députés provinciaux.

OK

Articles similaires

Fermer
Fermer