Dossier à la UnePolitique

Après la CENCO, 13 ONG’s quittent le dialogue

«On fait le dialogue politique et dehors on réprime dans le sang», ont avancé ces délégués de la Société civile avant de claquer la porte.
Le ciel vient de s’abattre sur la Cité de l’Union africaine, les ambitions des uns et des autres étouffées dans l’oeuf, voire transformées en chaleur et en fumée. La clôture du dialogue voulu inclusif n’aura pas lieu comme prévu ce vendredi 23 septembre 2016 dans l’avant-midi. Et pour cause : 13 ONGs de la Société civile forces vives de la nation, et pas des moindres au regard de leur ancrage dans la société congolaise, viennent de rejoindre la Conférence épiscopale nationale du Congo en claquant la porte de ce forum.
Dialogue et répression ne font pas bon ménage
Raison avancée: «On fait le dialogue politique et dehors on réprime dans le sang», allusion faite aux violences intervenues entre les forces de défense et sécurité et les militants du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement lundi 19 et mardi 20 septembre 2016 à Kinshasa.
Il s’agit de l’AETA, NSCC, VSV, CAFCO, UNPC, LIFDED, Intersyndicale, NSCC/Haut-Katanga, CALCC, SDMGL, FRPC, FDBG/NSCC, RRSSJ. Non seulement, ces ONG’s ont décidé de suspendre leur participation à ce forum de la dernière chance, mais aussi demandent-elles au facilitateur désigné par l’Union africaine Edem Kodjo d’arrêter les travaux.
Ces 13 ONG’s de la Société civile emboîtent ainsi le pas à la CENCO, à la NSCC après le saccage de ses bureaux situés dans la même parcelle que le siège du parti politique MLP de Franck Diongo et à Albert Moleka, 2ème vice-président de l’UDPS/Kibassa qui ont déjà pris leurs distances vis-à-vis de ces assises de la Cité de l’Union africaine.
La présence de tous les gros calibres autour du tapis vert vivement souhaitée
Au vu du climat politique actuel, à moins de faire preuve de cécité politique avérée, tout le monde est convaincu que seul le dialogue inclusif mettant autour du tapis vert tous les acteurs politiques ayant pignon sur rue, particulièrement ceux du Rassemblement, pourrait conduire à la signature d’un compromis politique consensuel engageant toutes les parties sans exclusive.
Le départ des ONG’s de la Société civile intervient au moment où Vital Kamerhe, co-modérateur de l’Opposition politique au dialogue a rencontré la CENCO ce jeudi 22 septembre 2016 pour tenter de la convaincre à retourner dans la salle. L’opinion attend également avec impatience les résultats de ses démarches vers ses compères de l’Opposition.
Bijou KULOSO
Liste de 13 ONGs
1. AETA
2. NSCC
3. VSV
4. CAFCO
5. UNPC
6. LIFDED
7. Intersyndicale
8. NSCC/Haut-Katanga,
9. CALCC
10. SDMGL
11. FRPC
12. FDBG/NSCC
13. RRSSJ

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer