Dossier à la UnePolitique

Alliba soutient Tshibala et s'en prend à la Cenco

Reçu en audience lundi 24 avril à la Cité de l’Union Africaine, Omer Egwake a fait part du soutien de l’Alliance des Bangala -Alliba- au Premier ministre Bruno Tshibala.
“J’étais à l’étranger pour des soins médicaux quand le Président Joseph Kabila a nommé Monsieur Bruno Tshibala au poste de Premier ministre en application de l’Accord du 31 décembre. J’ai suivi les images de sa première sortie à Lemba, mon ancienne commune de résidence. Je suis venu lui faire part du soutien de tous les Bangala réunis au sein de l’Alliba que j’ai l’honneur de diriger”, a déclaré Egwake au sortir de la rencontre avec le Premier ministre.
Saluant la mise en oeuvre de l’Accord de la Saint Sylvestre par le Président de la République, Egwake a, au nom du groupe Alliba, dénoncé la prise de position de la Cenco, selon laquelle la nomination de Bruno Tshibala est une entorse à l’Accord.
“C’est une provocation de la part des évêques de la Cenco, qui avaient déjà mis fin à leurs bons offices et transmis le rapport y relatif au Président de la République. Joseph Kabila avait pris l’engagement de régler les 2 points litigieux. Il l’a commencé à le faire, après consultations avec les forces politiques et sociales, en nommant au poste de Premier ministre Bruno Tshibala, une figure du Rassemblement”, a-t-il  rappelé avant de mettre en garde la Cenco contre la manipulation.
“Tout en respectant les évêques et l’Église catholique, je tiens à nous rappeler que la République Démocratique du Congo est un État laïc”, a encore dit le président de l’Alliba.
Et de conclure: “Je voudrais aussi dire aux évêques que l’Eglise catholique doit rester au milieu du village et éviter de se mêler de la politique”.

Articles similaires

Fermer
Fermer