Dossier à la UneJusticeNationSécurité

Affaire Kalev: Encore un fiasco pour Muyambo et consorts, déboutés à la Cour de cassation

Tentant de fuir les déboires subis en permanence, les plaignants de l’AG honoraire de l’ANR ont commis la bourde se présenter devant la Haute cour sans preuves ni arguments…

Les carottes sont cuites pour Muyambo et consorts dans l’affaire qui les opposait à Kalev Mutondo. Dans son arrêt RR 3657, rendu le 20 avril 2022, le plus haute juridiction de l’ordre judiciaire en RD-Congo a simplement jugé «irrecevable» la requête en renvoi de juridiction. Cette nouvelle manœuvre dilatoire de la partie Muyambo, déterminée à échapper coûte que coûte aux déboires devant les juridictions du ressort de Kinshasa/Gombe était vouée à l’échec, à en croire plusieurs praticiens de droit.

Pour soutenir cet argumentaire, ils évoquent notamment des preuves et des soubassements pouvant soutenir juridiquement leurs accusations fantaisistes devant les cours et tribunaux. En allant devant la Cour de cassation, les «plaignants-victimes» Jean-Claude Muyambo et consorts espéraient bénéficiaient de la bienveillance des juges qui, eux, ont préféré faire triompher la justice, celle-là qui élève une nation.

Jamais deux sans trois!

Mieux qu’un arrêt, le verdict de la Haute cour de l’ordre judiciaire marque un véritable coup de massue pour Jean-Claude Muyambo et consorts. Il intervient tout juste 4 mois après celui de la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe qui a également donné gain de cause à l’AG honoraire de l’Agence nationale de renseignements -ANR.

A l’époque, la Cour avait relevé que, de principe, l’appel d’un jugement préparatoire ne peut être reçu car ne jugeant rien et que toute contestation sur la régularité doit se faire in limine litis. Dans cette saga judiciaire, Kalev Mutondo avait obtenu une première victoire au Tribunal de grande instance -TGI- de Kinshasa/Gombe en mai 2021.

Tino MABADA

Articles similaires

Fermer
Fermer