Dossier à la UneNationSociété

A la suite des pluies torrentielles de la semaine dernière, Kabila décrète 2 journées de deuil national

Sur instruction du Président de la République, Joseph Kabila Kabange, la RD-Congo va observer deux journées de deuil national le lundi 8 et le mardi 9 janvier 2017, à la suite des pluies torrentielles ayant causé le décès de 37 personnes le jeudi 4 janvier. Ceci ressort du Conseil des ministres tenu vendredi 5 janvier sous la houlette du PM Bruno Tshibala. Le Président Kabila, selon le compte rendu dressé par Félix Kabange, a aussi chargé certains membres gouvernements de prendre des dispositions immédiates pour soutenir et accompagner les sinistrés ainsi que pour maitriser et contrôler les inondations ultérieures étant donné qu’une pluviométrie importante sera observée jusque fin mars 2018.
Réuni vendredi 5 janvier 2018 autour du Premier ministre Bruno Tshibala à la faveur de la 7ème réunion ordinaire du Conseil des ministres, l’équipe gouvernementale a évalué les évènements survenus dans la ville de Kinshasa ainsi que dans quelques agglomérations du pays au dernier jour de l’année 2017 qui a connu une certaine perturbation à la suite de l’appel à la marche lancé par le Comité laïc de l’église Catholique. Le gouvernement, qui condamne avec fermeté ces incidents intervenus le 31 décembre 2017 et met en garde les organisateurs contre toute récidive, a rappelé: «les libertés de manifester en RD-Congo doivent se conformer à la Constitution, aux lois et textes réglementaires de la République et aux engagements internationaux notamment au Pacte international des droits civils et politiques et à la Charte de l’Union africaine des Droits de l’homme et des peuples, qui insistent sur le maintien de l’ordre public dans toutes les manifestations». L’équipe de Tshibala a aussi insisté sur la laïcité de la RD-Congo conformément à l’article 1 alinéa 1 de la Constitution. «De ce fait, il ne peut y avoir alliance entre l’Etat et une Eglise au détriment des autres, de même qu’il ne peut y avoir alliance entre sabre et le goupillon. Le Gouvernement rappelle ce principe et invite toutes les Eglises à la neutralité», a martelé Félix Kabange qui, pour la circonstance, a assumé l’intérim du porte-parole en l’absence de Lambert Mende Omalanga, empêché.
Alors que le même Comité de laïc projette d’organiser de nouvelles marches sur l’ensemble du territoire, le gouvernement, soucieux «d’arrêter le cycle de violence en perspective et d’empêcher aux organisateurs de la marche du 31 décembre de récidiver», a invité la justice à se saisir du dossier pour établir les responsabilités, le respect de la Loi passant avant les considérations d’opportunité. «Le Gouvernement de la République ne ménagera aucun effort pour préserver et maintenir la paix chèrement acquise sur l’ensemble du territoire national afin de permettre la poursuite du processus électoral en cours», a rassuré Kabange Numbi dans son compte rendu.
L’occasion faisant le larron, les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville de Kinshasa la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 janvier 2018 et qui ont occasionné d’énormes pertes en vies humaines et de dégâts matériels importants, ont fait irruption lors du Conseil des ministres.
A l’occasion, le ministre de la Solidarité nationale et actions humanitaires a brossé un bilan provisoire des dégâts causés par ces pluies. Il ressort de ce bilan que 37 personnes ont été décédées et plusieurs autres personnes blessées, 192 maisons se sont écroulées et 5.100 maisons inondées dont l’orphelinat «Le Cœur d’une mère ».
Compatissant, le Président de la République a présenté ses condoléances à toutes les familles endeuillées et ses compassions à tous les sinistrés. «Il a instruit le Gouvernement pour que deux journées de deuil national soient observées ce lundi 8 et mardi 9 janvier 2018 en mémoire de toutes les personnes décédées», a annoncé Félix Kabange. Et de faire savoir: «les ministres de la Solidarité nationale et Actions humanitaires, des Affaires sociales, de la Santé, de l’Aménagement du territoire et rénovation de la ville, des Affaires foncières, de l’Urbanisme et habitat ainsi que celui des Infrastructures, travaux publics et reconstruction, ont été chargés, chacun en ce qui le concerne, à prendre des dispositions immédiates pour soutenir et accompagner les sinistrés mais aussi pour maitriser et contrôler les inondations ultérieures étant donné qu’une pluviométrie importante sera observée jusque fin mars 2018».

LOI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer