CultureJusticeNation

RDC : Muyaya et Katungu annoncent les réalisations et perspectives du secteur culturel

Le briefing du jeudi 12 octobre a eu comme animateurs principaux deux membres du gouvernement des Warriors, en l’occurrence le ministre en charge de Communication et Médias et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe, et sa collègue de la Culture, Arts et Patrimoines, Catherine Katungu Furaha. Prenant la parole le premier, Patrick Muyaya a situé ce rendez-vous de redevabilité dans le cadre du devoir qu’a chaque membre du gouvernement de faire son bilan, dans le seul but de rendre compte de ce que fait le gouvernement. Cette date du 12 octobre a coïncidé avec la disparition de Franco Luambo Makiadi, un grand parolier, un grand artiste, mais aussi un grand moralisateur.

Au cours de cette rencontre avec la presse, la ministre de la Culture a, à cet effet, rappelé la chanson «Lisanga ya banganga», réalisée par  Luambo et Tabou Ley qui symbolise la réconciliation entre les musiciens. Ce briefing s’est articulé autour des thèmes tels que la diplomatie cultuelle, le mandat du Chef de l’État à la tête de l’Union africaine -UA-, la politique culturelle, etc. S’agissant du thème se rapportant au mandat de Félix-Antoine Tshisekedi à la tête de l’Union africaine, son succès est à la base de l’inscription de la Rumba RD-congolaise au patrimoine de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture -UNESCO-, sans oublier l’organisation réussie des 9èmes Jeux de la Francophonie.

La ministre de la Culture a énuméré beaucoup d’autres actions menées dans son secteur parmi lesquelles la promotion artistique avec l’érection du Centre culturel sur le Boulevard triomphal, qui sera livré avant les élections et les Centres culturels en construction à Muenga et à Butembo. Bientôt, le Chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi va convoquer une grande rencontre culturelle qui va réunir plusieurs opérateurs culturels en vue de parler culture, il y a également la valorisation des lieux de mémoire, l’érection d’un mémorial de Simon Kimbangu, l’inscription de la Rumba comme patrimoine de l’UNESCO, l’intégration du numérique dans le secteur culturel, le décret portant la création d’un Centre cinématographique, qui est aujourd’hui sur la table du Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. «Concernant la diplomatie cultuelle, nous avons fait  beaucoup de choses», a-t-elle signifié, énumérant plusieurs voyages effectués à travers l’Afrique et le monde dans le cadre de la valorisation de notre culture, entre autres en Italie -Rome-, Mexique, Cuba, France -Paris-, Cameroun -Yaounde-, Côté d’ivoire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page