ActualitésDossier spécial électionsNationSociété

RDC : La MOE CENCO-ECC évalue l’enrôlement des électeurs et exige la prolongation de la durée de l’opération dans certains centres

La Mission d’observation électorale des églises catholique et protestante -MOE CENCO-ECC- fait une série de recommandations respectivement au gouvernement RD-congolais et à la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, après sa première évaluation à mi-parcours de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans dix provinces de l’aire opérationnelle 1 de la Centrale électorale.

Dans sa déclaration dont une copie est parvenue, jeudi 19 janvier à la rédaction d’«AfricaNews», la MOE CENCO-ECC dit avoir reçu de ses observateurs de terrains, du 27 décembre 2022 au 13 janvier 2023, au total 1674 rapports contenant des faits observés dans les centres d’inscription, dans les bureaux des antennes ou secrétariats exécutifs provinciaux de la CENI, lesquels relèvent des cas de dysfonctionnement de kits d’enrôlement et de perturbation des opérations dus aux pannes, aux problèmes de recharge des batteries et aux arrêts intempestifs de la machine dans plusieurs centres d’inscription.

Aussi, les mêmes rapports notent qu’il y a des centres non ouverts et non opérationnels voire inexistants bien que répertoriés dans la cartographie de la CENI. Dans d’autres centres, ces rapports renseignent qu’il y a également le phénomène d’achat de service, une pratique courante surtout dans la ville de Kinshasa. Pour limiter le pire et garantir un processus électoral crédible et apaisé, la MOE CENCO-ECC recommande à la CENI, entre autres de prolonger la durée de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs dans les centres ayant ouvert avec un retard et ceux ayant été victimes des cas de dysfonctionnements; de renforcer la présence des contrôleurs techniques dans les centres d’inscription et de déployer des dispositifs d’accréditation dans toutes les antennes sur l’étendue du pays.

En même temps, la Mission d’observation électorale des églises catholique et protestante invite la CENI à mettre à la disposition des partis politiques et des organisations de la société civile des outils de sensibilisation de la population. Au gouvernement RD-congolais, particulièrement au ministère de l’Intérieur et sécurité, la MOE CENCO-ECC recommande de se rassurer que les agents de l’ordre commis dans des centres d’inscription sont bien formés et assurent convenablement la sécurité du personnel et du matériel électoraux ainsi que des témoins, observateurs et journalistes. Débutées depuis le 24 décembre 2022 dans dix provinces du pays, les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs en RD-Congo totalisent un mois dans quatre jours. Ci-dessous, l’intégralité de la déclaration de la MOE CENCO-ECC.

OK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page