Dossier à la UneDossier spécial électionsPolitique

Salomon Kalonda en démonstration de force à Kindu, il mobilise pour Katumbi et Ensemble pour la République

Porté en triomphe sur ses terres, le Spécial révèle ses talents de tribun et homme de terrain…

Salomon Idi Kalonda Della, le Conseiller spécial de Moïse Katumbi, a l’ambition de s’imposer comme la surprise des prochaines élections au Maniema, province qu’il ambitionne de faire passer sous le contrôle total de son mentor et de son parti politique, Ensemble pour la République. Départ canon mardi 12 avril à Kindu, où il est allé mobiliser pour Katumbi et sa formation politique, quand il a réussi à drainer une impressionnante foule de l’aéroport à la tribune centrale de Kasuku. «Kindu a porté Salomon Idi Kalonda Della en triomphe. Une marche de quatre kilomètres à pied. Le cadre de Ensemble pour la République a communié avec la population tout au long du trajet. De l’aéroport de Kindu jusqu’à la tribune centrale dans la commune de Kasuku en passant par les boulevards Joseph Kabila et Lumumba, la procession a été longue», a constaté pour «AfricaNews» le confrère Jearic Umande du site «Ouragan.cd».

À Kindu, SK Della est allé prendre le pouls de la province. Sur place, le Spécial réputé homme de l’ombre s’est révélé un tribun et un homme de terrain. La foule l’a scotché. Nulle part, les partisans du parti de Katumbi n’ont voulu se détacher de leur nouveau chouchou, à en croire Umande. Ça a été une vraie démonstration de force.

Au lieu du rassemblement, les jeunes ont interpellé leur hôte sur la détérioration des conditions de vie de la population. Pas d’eau, pas d’électricité, pas de routes et d’hôpitaux. En réponse, il leur a d’emblée fait savoir que son parti et son leader ont une offre politique destinée à sortir le Maniema et tout le pays du bourbier actuel. Voilà pourquoi il les appelés à adhérer massivement à Ensemble pour la République. La campagne d’adhésion massive débute jeudi au cercle de la SNCC.

«J’ai besoin de vous, les jeunes, pour la reconstruction du Maniema. Ici, c’est chez nous. Il y a des objectifs pour lesquels je suis venu ici. J’ai entendu beaucoup de plaintes. Nous sommes une province agricole, on ne peut parler de faim. Le problème, c’est qu’il n’y a pas d’encadrement. En plus, il n’y a pas d’eau, d’électricité, de route. Voilà pourquoi je suis venu. À Lubumbashi où je vis, je suis bien mais je suis venu ici parce que mes frères souffrent. La province du Maniema est enclavée. Le rail nous amenait la nourriture. La SNCC est aujourd’hui presqu’en faillite. Il n’y a pas de route qui nous relie à Bukavu -terrestre- et Kisangani -fluviale. Nous devons trouver des solutions et les solutions, c’est à travers le programme que notre parti Ensemble pour la République prépare pour permettre au Maniema et l’ensemble du Congo de quitter la pauvreté», a expliqué Salomon Idi Della Kalonda.

Autre problème majeur, les hôpitaux manquent de tout. La situation devient inquiétante. SK Della a promis de transmettre les doléances des habitants du Maniema aux autorités de Kinshasa. Dans cette interaction, la foule commençait à scander «Salomon  gouverneur». «Tantôt, Salomon député».

À ces deux propositions, le bras droit de Katumbi a assuré qu’il prendra un temps de réflexion avant de se prononcer. L’enfant du terroir a déroulé les projets de la Dynamique Salomon Kalonda pour le développement, son ONG de développement déjà très entreprenant sur terrain avec des initiatives louables à son actif.

La route Kindu-Kibombo-Samba-Kasongo est en réhabilitation grâce à ses maigres moyens. En réalité, a dit Salomon Kalonda, c’est l’État RD-congolais qui devait le faire mais il a pris les devants pour ne pas laisser le chef-lieu de la province être coupé de ses principaux pourvoyeurs en denrées de première nécessité.

Ainsi, il a annoncé sa descente dans différents coins pour inspecter les travaux financés sur fonds propres. Sans conteste, Idi Kalonda Della a pris les dimensions de leader aux côtés de Matata Ponyo Mapon dont il a salué les actions en faveur de la population. Après ce meeting de Kasuku et la ferveur incroyable qui s’en est dégagée, le public a avoué que personne ne pourrait désormais arrêter l’ascension du Spécial dans sa province natale et la progression de son parti Ensemble pour la République.

Natine K.

Articles similaires

Fermer
Fermer