Dossier à la UneHi-Tech

À Bruxelles, Mpanda négocie un satellite pour Kinshasa

Le ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique, Me José Mpanda, est arrivé dans la matinée de lundi 28 mars 2022 à Bruxelles, capitale belge. Aussitôt sa valise déposée à l’hôtel, il s’est rendu au siège de Spacebel situé dans la commune de Hoeilaart, province de Brabant flamand où il a eu une discussion profonde avec les responsables de cette firme belge spécialisée dans la conception des satellites et développement des programmes, partenaire de l’Agence spatiale européenne -ESA.

«Je suis venu cette fois-ci vous annoncer que le gouvernement RD-congolais a accepté de s’approprier le projet d’acquisition d’un satellite d’observation de la terre qui était jusque-là porté seulement par mon ministère. Aussi, contrairement à votre proposition de le financer à 40% et nous à 60%, le gouvernement congolais a décidé de le financer seul à 100%, étant donné qu’il s’agit d’une question de souveraineté», a dit Me José Mpanda Kabangu d’entrée de jeu à ses interlocuteurs.

En effet, au cours du Conseil des ministres du 11 février dernier, Me José Mpanda avait présenté le projet d’acquisition d’un satellite et expliqué son bien-fondé pour la RD-Congo ; lequel projet avait été adopté par les membres du gouvernement à cette réunion en lui donnant ainsi le feu vert pour son exécution.

A Hoeilaart, le ministre congolais de la Recherche scientifique et innovation technologique et sa délégation ont eu des explications sur le plan de développement de ce projet dont six mois seront consacrés à la récolte des données spécifiques. Et pour cela, l’équipe de Spacebel descendra à Kinshasa pour ainsi discuter avec les experts de chaque ministère concerné par ce projet, en vue de récolter leurs besoins spécifiques. La construction proprement dite du satellite après spécificité technique fournie par chaque ministère, prendra trois ans et demi, selon Thierry du Pre-Werson, directeur de Spacebel.

Les deux parties se sont convenues pour la tenue d’une réunion scientifique à Kinshasa où les experts RD-congolais et ceux de Spacebel discuteront sur les aspects techniques. Ce n’est après cette étape qu’interviendra l’aspect financier de ce projet évalué à plus ou moins 100 millions USD. Et pour le ministre José Mpanda, la signature du contrat se fera à Kinshasa entre son collègue des Finances et Spacebel lorsque tous les paramètres seront achevés.

Il faut rappeler que c’est pour la deuxième fois que Me José Mpanda rencontre en Belgique les responsables de Spacebel en Belgique pour parler de ce projet d’acquisition par la RD-Congo d’un satellite d’observation de la terre dont l’utilité est grande dans plusieurs domaines. La première fois c’était le 10 août 2020 dans leurs installations techniques à Liège.

Avec Scoop RDC

Articles similaires

Fermer
Fermer