Dossier à la UneDossier spécial électionsPolitique

2023: l’UE appelle à des élections inclusives

A l’approche des élections, en principe, en 2023, l’ambassadeur de l’Union européenne -UE- en poste à Kinshasa, Jean-Marc Châtaigner, a invité les RD-Congolais au principe du vivre ensemble. Un principe d’inclusion plutôt que d’exclusion. Le diplomate de l’UE a lancé ce message lundi 9 mai 2022 à l’occasion de la Journée de l’Europe placée, cette année, sous le thème de la «Rumba».

Pour lui, c’est à travers ce principe que s’inscrit inévitablement l’agenda démocratique de la RD-Congo à l’horizon de décembre 2023. «Les élections à venir sont une opportunité à saisir pour initier le cercle vertueux de légitimité, de confiance et de progrès économique et social voulu par le Chef de l’État, le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ces élections sont une occasion unique de consolider la démocratie congolaise à travers l’organisation des scrutins crédibles, transparents, pacifiques et inclusifs, y compris en mettant l’accent sur les femmes, les groupes vulnérables et les jeunes, en les incitant à participer en nombre tant comme électeurs que comme candidats», a souligné l’ambassadeur de l’UE.

Et de renchérir: «comprenez-moi bien, je vous le précise, car je suis parfois mal compris, nous ne sommes pas là pour donner de quelconques leçons, mais bien pour progresser en partenariat dans la lignée des fondements de l’accord de Cotonou: le respect des Droits de l’Homme, des principes démocratiques et de l’État de droit».

Jean-Marc Châtaigner a reconnu la demande formulée par Félix-Antoine Tshisekedi d’une observation électorale internationale des élections en 2023. Cette occasion a permis au diplomate de l’UE de rassurer la RD-Congo de sa volonté de lui apporter une réponse concertée avec les principaux partenaires internationaux.

«Nous continuerons à travailler avec les autorités congolaises et la Société civile à la promotion d’un environnement politique stable et démocratique, qui ne se résume bien évidemment pas à l’organisation des seules élections, mais englobe aussi la protection de tous les droits humains et des libertés fondamentales», a martelé le patron de l’UE accrédité en RD-Congo.

DK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer