EducationSociété

Kinshasa: ULK lance 92 lauréats sur le marché d’emploi

Une collation des grades académiques pour l’année académique 2020-2021 s’est tenue mercredi 10 novembre 2021 à 15ème rue Limete Industrielle à Kinshasa, précisément à l’Université libre de Kinshasa -ULK. Cette institution a lancé 92 lauréats issus de 5 facultés de cette alma mater dont 45 gradués et 33 licenciés aux facultés de Droit, des Sciences économiques et Gestions, Informatiques, Sciences sociales, Politiques et administratives.

L’université a également largué 14 premiers médecins sur le marché d’emploi, au cours d’une double cérémonie de collation des grades académiques et de clôture de l’année académique 2020-2021, présidée par le président du Conseil d’administration, Médard Bompoko Bokete.

Le recteur de l’ULK, le Professeur Jean Michel Kumbu Ki Ngimbi, a remercié le Conseil d’administration pour la tâche lui confier en vue de continuer le service dans une dimension de la jeunesse RD-congolaise malgré les mesures de confinement décidées par les autorités, avant de louer les prouesses des nouveaux lauréats de cette université notamment les premiers médecins. Il a relevé plusieurs défis pour cette année académique, notamment le respect de calendrier académique en sauvegardant la qualité des enseignements, la lutte contre l’insalubrité comme cheval de bataille durant son mandat.

Le Pr Kumbu a soulevé la situation particulière de la faculté de Médecine ouvert en 2014 et aujourd’hui a produit ses premiers médecins avant de se réjouir de l’amélioration de la qualité des enseignements reçus par ses étudiants. A ce sujet, il a invité les étudiants au calme car les démarches sont très avancées dans ce sens. Face à ces défis du temps et de complexité, le Pr Kumbu a fait savoir que la coopération interuniversitaire et la recherche de partenariat sont devenues les conditions de la survie des universités.

Dans ce cadre l’ULK, a-t-il dit, s’est réjoui de ce partenariat de confiance qui l’accompagne avec lequel il met en place des projets de développement. «L’Agence universitaire de la francophonie dont l’ULK est membre depuis plus de 10 ans, permet à cette université de mettre en place des connections et de se constituer à un potentiel important de développement. l’ULK a été présente aux assises de Cameroun tout en remerciant le Conseil d’administration pour avoir mis les moyens pour leur participation ainsi que de la coopération avec l’ambassade de la Russie en RD-Congo dont il a été associé à l’organisation des activités scientifiques et culturelles», a-t-il fait savoir avant de saluer cette collaboration grâce au soutien de l’ambassade de Russie que l’ULK va bénéficier des bourses.

L’ULK est en partenariat avec l’une de premières universités de ce pays. Pour ce faire, le recteur a signalé que l’Agence de presse officielle de la Russie a organisé un séminaire sur les photos journalisme à l’ULK. La représentante des lauréats, Judith Kapemba Ngoy, a remercié les autorités de cette université pour le service rendu tout en laissant entendre qu’ils vont défendre cette alma mater sur l’ensemble du pays. «Ce n’est pas sans émotion que je m’adresse à nos cadets scientifiques. Aujourd’hui, nous leurs demandons d’avoir toujours le courage et savoir qu’ils sont venus à l’ULK non pas pour les futilités mais plutôt pour apprendre aussi à continuer à veiller avec vigilance, de rester soudés et ne jamais céder à n’importe quelle manipulation au détriment de la maison de formation» a-t-elle conseillé.

Première université privée laïque agréée en RD-Congo depuis 1988, l’ULK compte cinq facultés, à savoir: le Droit avec trois départements, Droit privé et judiciaire, Droit public interne et international et Droit économique et social. La faculté des Sciences économiques et gestion avec deux départements: Sciences économiques et de Gestions. La faculté des Sciences sociales, politiques et administratives avec quatre départements: Sociologies, Sciences politiques et administratives, Relations internationales et Informations et Communications. La faculté des Sciences informatiques avec deux départements gestion de systèmes d’informations et réseaux et génies logiciels et la faculté de Médecine.

Tino MABADA

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page