EducationNation

Ados Ndombasi interpelle Thomas Luhaka

«Je vous conjure donc de prendre les mesures idoines et énergiques pour redresser non seulement l’Université de Kinshasa, mais aussi toutes les institutions universitaires qui présentent des fléaux similaires», a écrit le député national Ados Ndombasi Banikina, dans sa correspondance adressée au ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire -ESU-, Thomas Luhaka, le 21 octobre 2019 à Kinshasa. Dans ce courrier, l’élu de la Funa a plaidé la cause des étudiants RD-congolais en général et de l’Université de Kinshasa -UNIKIN- en particulier. Après avoir effectué une descente à l’Université de Kinshasa, vendredi 18 octobre 2019, dans le souci de rencontrer les futurs cadres de la RD-Congo, le député Ados Ndombasi a découvert un tableau désolant des conditions de vie des étudiants de ce prestigieux site universitaire: surpopulation, insalubrité, trafics divers. Ces faits, a-t-il signalé, caractérisent désormais ce haut lieu du savoir. «Où est passée la colline inspirée, le fameux Louvanium qui faisait la fierté, non seulement du Congo mais également de toute l’Afrique centrale? Des auditoires surpeuplés et des étudiants obligés de suivre les cours, quelques fois dehors louant des chaises faute de places!», a fait remarqué Ados Ndombasi. Et de renchérir: «les homes sont dans un état de saleté repoussante. Là aussi la surpopulation est le maître-mot avec son lot de trafics dantesques… Les allées de ces résidences sont transformées en marchés. La visite des installations sanitaires suscite des hauts -les- cœurs… On ne peut encadrer les futures élites de son pays dans un milieu si délétère». Ci-dessous, la lettre du député Ados Ndombasi adressée au ministre Thomas Luhaka.

Christian BUTSILA


RéPUBLIQUE DéMOCRATIQUE DU CONGO

ASSEMBLéE NATIONALE

3ème Législature de la 3ème République

Palais du Peuple

Honorable NDOMBASI BANIKINA Ados

Député national

Kinshasa, le 21 octobre 2019

Transmis copie pour information à:

– Madame la Présidente de l’Assemblée nationale;

– Monsieur le Premier ministre chef du gouvernement;

Tous à Kinshasa

A Monsieur le Ministre de l’Enseignement supérieur
et universitaire.

Concerne: Condition de vie des étudiants à l’UNIKIN

Monsieur le Ministre,

Par la présente, je viens auprès de votre autorité exposer le problème sus- évoqué.

Vendredi 18 octobre 2019, j’ai effectué une descente à l’Université de Kinshasa dans le souci de rencontrer les futurs cadres de notre pays.

Quelle ne fût ma peine en découvrant le tableau désolant des conditions de vie des étudiants de ce prestigieux site universitaire.

Surpopulation, insalubrité, trafics divers caractérisent désormais ce haut lieu du savoir.

Où est passée la colline inspirée, le fameux Lovanium qui faisait la fierté, non seulement du Congo mais également de toute l’Afrique centrale?

Des auditoires surpeuplés et des étudiants obligés de suivre les cours, quelques fois dehors louant des chaises et fautes de places!

Les homes sont dans un état de saleté repoussante. Là aussi la surpopulation est le maître-mot avec son lot de trafics dantesques… Les allées de ces résidences sont transformées en marchés.

La visite des sanitaires suscite des hauts -les- cœurs… On ne peut encadrer les futures élites de son pays dans un milieu si délétère.

Ayant eu l’opportunité d’étudier dans les meilleures universités du monde, vous avez, Monsieur le Ministre, une idée exacte de ce que doit être une institution académique universitaire et ce qu’elle ne doit être.

Je vous conjure donc de prendre les mesures idoines et énergiques pour redresser non seulement l’université de Kinshasa, mais aussi toutes les institutions universitaires qui présentent des fléaux similaires.

Dans l’attente d’une réponse favorable et dans l’espérance que ma requête aurait retenu votre attention, je vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, mes salutations patriotiques.

Honorable NDOMBASI BANIKINA Ados

Député national.

Articles similaires

Fermer
Fermer