EcofinPolitique

Réduction de 18% des prix: voici les tarifs Bonana de Bahati

L’approvisionnement de la RD-Congo pour la Noël et la Saint-Sylvestre préoccupe le gouvernement. Après avoir arrêté des mesures pour soulager la misère de la population dont le pouvoir d’achat est très faible et éviter la spéculation en réduisant de 18% les prix des produits de consommation de masse durant la période des fêtes de fin d’année, le gouvernement de la République a décidé de garder un œil vigilant quant à leur mise en pratique sur l’ensemble du pays.
Des dispositions à la fois musclées et pratiques prises sur instruction du Président de la République Joseph Kabila et que le ministre d’Etat en charge de l’Economie nationale, Modeste Bahati Lukwebo s’est chargé de couler sous forme des tarifs que doivent appliquer les opérateurs économiques membres de la FEC, FENAPEC et COPEMECO ainsi que les détaillants et sur lesquels doivent veiller les gouverneurs des provinces. Afin que nul n’en ignore, Bahati a rendu publics, dans un communiqué daté du 27 décembre 2016, les prix de vente des grossistes et les prix à la consommation.
 
Communiqué officiel
N°010/CAB/MIN/ECONAT/MBL/SGEN/msm/2016
Le Gouvernement de la République a pris des mesures urgentes en vue d’assurer un approvisionnement régulier en produits de première nécessité sur l’ensemble du territoire national durant la période couvrant les festivités de fin d’année jusque fin janvier 2017.
A cet effet, après plusieurs concertations dans ce cadre entre le Comité de pilotage chargé de suivi, les Corporations socioprofessionnelles -FEC, FENAPEC, COPEMECO-, les Régies financières -DGDA, DGI, DGRAD- ainsi que la Banque centrale du Congo -BCC- et l’Office congolais de contrôle -OCC-, quelques mesures ont été prises en vue d’une part, d’éviter la spéculation des prix des produits de consommation de masse notamment le riz, le chinchard, le poulet et la viande, susceptibles d’induire un malaise à travers le pays et d’autre part de soulager tant soit peu la misère du peuple dont le pouvoir d’achat est très faible, pendant cette période.
En sus de ces mesures, le gouvernement de la République rend public, les prix de vente des grossistes et les prix à la consommation qui sont fixés suivant la liste en annexe au présent communiqué.
A titre illustratif,

  • Un sac de riz Lion Thaïlandais de 25kg qui coûtait 22,42$, soit 26.119 CDF en novembre coûte 19$, soit 23.750 CDF en décembre;
  • Un sac de riz Lion Thaïlandais de 50kg qui coûtait 44,84$, soit 52.238 CDF en novembre coûte 38$, soit 47.500 CDF en décembre;
  • Un carton de poissons chinchard 18+ 30kg qui coûtait 48$, soit 55.920 CDF en novembre coûte 43,34$, soit 54.175 CDF en décembre;
  • Un carton de poissons chinchard 20+ 30kg qui coûtait 58$, soit 67.570 CDF en novembre coûte 50.04$, soit 62.525 CDF en décembre;
  • Un carton de poulet Calisa P12 qui coûtait 38,18$, soit 44.479,70 CDF en novembre coûte 30,78$, soit 38.475 CDF en décembre;
  • Un carton de viande 44-45 de 20kg qui coûtait 103$, soit 119.995 CDF en novembre coûte 91,14$, soit 113.925 CDF en décembre.

En conséquence, il est demandé à tous les gouverneurs des provinces de prendre toutes les dispositions qui s’imposent en vue de faire respecter les prix sus évoqués par les détaillants concernés.
Fait à Kinshasa, le 27 décembre 2016
Modeste BAHATI LUKWEBO
C.I : – Monsieur le Secrétaire général à l’Economie nationale
– Messieurs les Gouverneurs -Tous-
– Messieurs les Chefs des Divisions urbaines et provinciales de l’Economie -Tous-
– FEC
– COPEMECO
– FENAPEC
prix-de-vente-001 prix-de-vente-002 prix-de-vente-003

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer