Ecofin

Kin-kiey: son plan de déploiement du backbone

Le ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies  de l'information et de la communication
Le ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication
Le 17 mai de chaque année, le monde entier célèbre la Journée mondiale des télécommunications et de la Société de l’information. En RD-Congo, cette commémoration coïncide avec la fête de la libération du pays de la dictature mobutienne. D’où toute la difficulté pour les acteurs du secteur des télécommunications d’organiser les festivités le jour même. N’empêche, le ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’information et de la communication, Tryphon Kin-kiey, a adressé un message à la nation, avec promesse de réunir sous peu, tous les acteurs du secteur pour une réflexion assez profonde et interne.
Célébrée cette année sous le thème «le large bande au service du développement durable», la JMTSI est à sa 149ème édition. Dans son adresse à la nation, le Professeur Tryphon Kin-kiey a reconnu le rôle qu’est censé jouer la fibre optique pour un développement durable de la République. Un thème qui tombe à point nommé dans la mesure où, bientôt, signale le ministre, la RD-Congo avec le soutien de la Banque mondiale va lancer une réflexion autour du Projet large bande en Afrique centrale dénommé CAB 5.
La fibre offre des larges opportunités en matière de connectivité et de transport des données. «Impossible aujourd’hui de basculer dans l’économie numérique et d’espérer atteindre l’émergence sans la fibre optique, sans le haut débit, sans l’ultra haut débit banalisé dans nombre de pays, dont chez des voisins les plus immédiats», affirme dans son speech, Tryphon Kin-kiey.
D’où, la nécessité aujourd’hui d’en finir avec le prestigieux projet de construction du réseau national à fibre optique. «Voilà pourquoi tôt le gouvernement de la République, sous le leadership de son excellence monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, a priorisé le lancement de la fibre optique, en faisant basculer le pays dans l’économie numérique, dans le but de faire du RD-Congolais l’homo numericus, l’homo smartophonicus qu’il doit être, par l’achèvement du point d’atterrage de Muanda, point de départ de toute politique numérique», assène le ministre.
Puis: «Outre la téléphonie rurale et la mise en réseau de nos administrations qui très vite vont converser entre elles. Sans parler de la 3G déjà effective, et de la 4G en expérimentation. Ou, le nouvel environnement légal des télécoms en examen au gouvernement. Si la fibre optique a permis d’accroître de 1 à 3 l’indice de développement humain de nombre de pays, en déplaçant la ligne de la pauvreté et à certains de devenir la 1ère économie du continent, le gouvernement de la République ne voit pas comment ce qui marche ailleurs ne marcherait pas chez nous».
Et de conclure: «Voilà pourquoi l’ordinateur fixe ou portable, la tablette ou la phablette, le téléphone mobile, la télévision numérique doivent cesser d’être des gadgets pour devenir les symboles d’une industrie qui change nos modes et nos comportements de production, transmutent nos habitudes de consommation, révolutionnent nos systèmes d’éducation, de santé, d’administration, redimensionnent la gouvernance de la cité».

HMK

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer