Ecofin

Katanga:Moise Katumbi très révolté contre les entreprises insolvables du fisc

Le gouverneur de la province du Katanga est déterminé à renflouer les caisses de l'Etat
Le gouverneur de la province du Katanga est déterminé à renflouer les caisses de l’Etat
Le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, demande au ministre de national de Mines d’ordonner la fermeture de toutes les entreprises minières de la province qui ne payent pas de taxes. Cette demande fait suite à l’appel lancé par le coordonnateur national de l’Initiative pour la transparence des industries extractives -ITIE- aux autorités provinciales de s’impliquer pour amener les entreprises à déposer leurs formulaires de preuve d’audit dans un bref délai, au risque de voir la RD-Congo être radiée pour toujours du rapport de l’ITIE 2011.
Certaines entreprises minières du Katanga ne déclarent pas au fisc leurs productions pour ne pas payer les taxes. Pourtant c’est grâce à ces déclarations que l’ITIE établit ses rapports.
«Je demanderais au ministre national des Mines, qui octroie les permis d’exportation et d’exploitation [des minerais] –s’il y a des inciviques qui veulent œuvrer chez nous sans avoir donné des comptes audités […] – de prendre une décision de fermer toutes ces sociétés », a déclaré Moïse Katumbi le lundi 28 octobre à Lubumbashi.
A la question de savoir si la fermeture des sociétés n’allait pas préjudicier cette province minière, Moïse Katumbi a expliqué:
« Nous n’allons pas rester avec des gens qui ne veulent pas payer des taxes à l’Etat. C’est le ministre national des Mines qui attribue des licences et c’est lui qui peut les retirer. Le gouvernement provincial ne contrôle jamais les sociétés minières. »
Le gouverneur du Katanga a affirmé sa volonté d’ «aller de l’avant», soulignant que le comité de l’ITIE est installé au Katanga, grâce au gouvernement provincial. «Parce qu’on voulait travailler en toute transparence», a-t-il indiqué.
Il a fait cette déclaration au lendemain du cri d’alarme du coordonnateur national de l’ITIE, Jérémie Mack Dumba. Ce dernier a demandé aux autorités politiques du Katanga de s’impliquer activement pour obliger les entreprises minières œuvrant dans cette province de déposer, dans un bref délai, leurs formulaires de preuves d’audit.
Selon lui, sur les 83 entreprises implantées dans cette province, seules 23 l’ont fait. Si les autres ne s’exécutent pas, le pays serait durement sanctionné, a-t-il prévenu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer