Dossier à la UneEcofinNationSécurité

RDC : La DGDA intercepte 21.832kg de cannabis biomasse

La lutte contre la fraude douanière menée par Jean-Baptiste Nkongo Kabila, Directeur général de la DGDA, ne cesse de porter du fruit, tant il a su transmettre sa vision aux équipes commises à la douane dans les différentes frontières de la RD-Congo. Dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 juin 2021, une de ces équipes, celle de Kin-Aéro en l’occurrence, a fait preuve de vigilance et professionnalisme, en interceptant une importante quantité de cannabis biomasse que la firme pharmaceutique «Instadose pharma DRC Sarl» tentait d’exporter frauduleusement.

La Direction générale des douanes et accises -DGDA- abat un travail des titans contre la fraude douanière dans les frontières RD-congolaises. En témoigne, son joli coup de filet réalisé dans la nuit du jeudi 10 au vendredi 11 juin 2021 à l’Aéroport de N’Djili. Une œuvre héroïque portant accomplie par la brigade douanière «Kin-Aéro». Suivant à la loupe les instructions du DG Nkongolo Kabila, cette brigade a pu intercepter une cargaison contenant 169 colis de 21.832 kg de cannabis biomasse dont le prix est estimé à USD 17.000 le kilo. «Grâce à la vigilance des cadres et agents de la DGDA/ Kin-Aéro, cet envoi dont une partie se trouvait déjà sur les palettes pour l’embarquement a été saisi et entreposé dans les installations de l’Aire de dédouanement de Bolloré», a relaté Levy Bwana Kitoko, sous-directeur à la DGDA/ Kin-Aéro.

Et de révéler: «l’examen des documents présentés démontre qu’il s’agit d’une cargaison de 169 colis de 21.832kg». Puis: «la quantité arrivée à l’aéroport n’est qu’une partie du convoi destiné à l’exportation tel que renseigné sur le filtre du transport». Selon Levy Bwana, l’exportateur de cette cargaison est la firme pharmaceutique «Instadose pharma DRC Sarl» qui, après vérification, ne détient pas d’autorisation d’exportation de ces produits. Cette firme a plutôt à sa possession «deux autorisations délivrées par le ministère de la Santé». L’une est relative à la culture industrielle et l’autre à la production industrielle et commercialisation des stupéfiants et des substances psychotropes à des fins médicales.

Ces deux autorisations cependant ne confèrent pas à «Instadose pharma DRC Sarl» la qualité d’exporter le cannabis biomasse. Fort de cette évidence, la brigade douanière de DGDA/Kin-Aero, après examens et contrôle de tous les documents possibles, a établi «un procès-verbal d’infraction en matière douanière». Elle en est arrivée à l’établissement de ce procès-verbal en dépit de l’attaque subie le vendredi 11 juin dernier par un groupe de personnes non autrement identifiées dans les entrepôts de Bolloré, où la marchandise saisie est entreposée.

Les brigadiers de Kin-Aéro, en plus de faire preuve de bravoure et professionnalisme, sont restées imperturbables, parvenant à embarquer de force, dans un régulier d’Ethiopian, la cargaison disputée, pendant deux heures de lutte acharnée, avec ce groupe de malfrats. Cet excellent travail n’a pas laissé indifférent le sous-directeur Levy Bwana qui, au nom du DG Jean-Baptiste Nkongolo Kabila, auteur d’une lutte sans merci contre la fraude douanière, a salué l’acte héroïque de la brigade de la DGDA/Kin-Aéro.

Laurent OMBA

Articles similaires

Fermer
Fermer