Ecofin

Kabila promulgue la loi Lokondo: Conseil économique et social, la grosse machine se met en place

Le Sénateur Henri Thomas Lokondo
Le Sénateur Henri Thomas Lokondo
La RD-Congo se dote d’une mégastructure appelée à fonctionner comme un parlement économique et social dénommé Conseil économique et social. La Loi l’instituant a été promulguée le 30 octobre 2013 par le Chef de l’Etat
A peine l’ordonnance présidentielle promulguant la loi portant création et fonctionnement du Conseil économique et social promulguée, le gotha politique s’est mis en ébullition. «La Majorité présidentielle et l’Opposition se bousculent pour se positionner», a-t-on appris jeudi à Kinshasa. Des noms sont même avancés: Evariste Mabi Mulumba, Alexis Thambwe Mwamba ou Faustin Lwanga Mukela, côté Majorité présidentielle. Gilbert Kiakwama et Delly Sessanga pour l’Opposition. La raison de cet engouement est peut-être circonscrit dans l’exposé des motifs de ce texte légal concocté par Henry Thomas Lokondo: «la gestion de la RD-Congo est souvent caractérisée par des dysfonctionnement et autres contreperformances notamment à cause de l’absence d’un cadre de concertation structuré pour aider le gouvernement à mieux orienter ses actions dans le domaine économique et social en vue d’améliorer le vécu quotidien de nos population».
A cette fin, les différentes composantes de la société RD-congolaise sont appelées à accompagner l’évolution socio-économique du pays. C’est ainsi que le Conseil économique et social s’inscrit dans la volonté de voir toutes les stratifications socioéconomiques de la RD-Congo partager la responsabilité de l’évolution qualitative de ce grand pays au cœur de l’Afrique en donnant des réponses aux questions qui touchent des sujets aussi complexes que fondamentaux de nature sociétale. Ce conseil poursuit un double objectif. D’abord, il donne des avis consultatifs sur les questions économiques et sociétales qui lui sont soumises par le Président de la République, l’Assemblée nationale, le Sénat et le Gouvernement.
Puis, il doit promouvoir le dialogue démocratique entre les principaux acteurs économiques et sociaux en vue de permettre la confrontation de leurs expériences et analyses respectives. Aussi, de sa propre initiative, ce Conseil peut formuler des avis sur les questions économiques et sociales. Ses compétences et attributions sont bien définies à l’article 4 de la loi organique l’instituant. Il s’agit, entre autres, d’analyser la conjecture et assurer le suivi des politiques économiques et sociales nationales, provinciales et internationales ainsi que leurs répercutions sur la vie des RD-Congolais. La loi l’instituant comporte 29 articles répartis en cinq chapitres. Quant à l’organisation, l’article 6 stipule que le Conseil est composé de trois organes notamment l’Assemblée générale, le Bureau et les Commissions. L’assemblée générale est composée de 68 membres issus de différentes couches de la société RD-congolaise. Et le bureau comprend sept membres. Le Conseil a pour sources de financement des crédits émergeants au budget de l’Etat, dons et legs ainsi que des financements divers.
Octave MUKENDI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer