EcofinPolitiqueSociété

Henri Yav tient à la relance économique dans l’Est de la RD-Congo

Ça fait plus d’une semaine que le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, séjourne en mission officielle dans la partie Est de la RD-Congo. Sur ordre du Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange, l’argentier national, accompagné du gouverneur de la Banque centrale du Congo, a, dans une approche de gestion de proximité, échangé avec les opérateurs économiques de ce coin. Sans donner beaucoup d’assurance avant qu’il rende compte au garant de la nation, il a tout de même pris en compte leurs préoccupations et difficultés auxquelles ils font face dans l’exercice de leurs activités. Question d’orienter l’action du gouvernement visant la relance de l’économie en province. Les interlocuteurs de la délégation venue de Kinshasa ont éventré le boa.
Ils se sont aussi exprimés sur des questions liées aux exonérations qui, selon eux, favoriseraient la concurrence déloyale puisque les produits exonérés se retrouvent sur le marché à vil prix. D’où les opérateurs économiques exerçant dans la partie Est ont sollicité leur suppression ou mieux d’étudier le dossier avant d’autoriser une quelconque exonération. Henri Yav est resté très attentif aux préoccupations de ses interlocuteurs. Les acteurs de la Société civile, les responsables des institutions de micro-finance, les opérateurs économiques se sont dits satisfaits de la promesse du ministre des Finances qui sollicitent également l’assouplissement de la fiscalité qui pèse lourd sur la balance commercial. Ce, en vue de favoriser l’encadrement des commerçants face à la concurrence déloyale et la lutte contre la fraude et la contrebande douanière qui s’est érigée en système. Cette mesure pourrait, sans aucun doute, encourager les opérateurs économiques travaillant dans les normes.
Installation d’une succursale de la BCC
Par ailleurs, dans le but de trouver des facilitations dans les opérations bancaires, les opérateurs économiques de Mahagi ont, pour leur part, sollicité l’installation d’une succursale de la Banque central du Congo -BCC. «Le principe est acquis», assure le gouverneur de la BCC Deogratias Mutombo qui a annoncé une bonne nouvelles aux opérateurs économiques à savoir l’octroi des financements aux opérateurs économiques des PME investis dans les secteurs porteurs entre autres l’agriculture pour une réorientation de l’économie RD-congolaise. Pour y parvenir, a-t-il dit, il faudra changer de modèle. Car, l’économique RD-congolaise a été longtemps portée par les mines qui ont démontré aujourd’hui leur limite. Ce qui va davantage contribuer, selon le gouv’ de la BCC à la stabilisation de la monnaie nationale.
Tel est le sens de la mission que dirige le ministre Henri Yav dans cette partie du pays. Une mission qui concerne dans un deuxième temps les provinces du Nord-Kivu, du Sud- Kivu et la province de l’Ituri. Ce n’est qu’après le Sud-Kivu que le ministre des Finances va s’envoler pour Bunia avant de se diriger à Aru et Mahagi dans la province de l’Ituri. Son agenda prévoit également des échanges avec les opérateurs économiques de Beni, Butembo et de Bunagana au Nord- Kivu toujours pour stimuler les investissements et la production en RD-Congo.
PN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer