Culture

Village Léopard ouvre ses portes le 15 juillet au Stade Tata Raphael

Un espace récréatif, autre que la population RD-congolaise a l’habitude d’assister, s’annonce à Kinshasa précisément au parking du Stade Tata Raphael. Pendant plus d’un mois, soit du 15 juillet au 2 septembre prochain, le public assistera à plusieurs activités culturelles qui seront organisées dans ce site avec une particularité très remarquable.
Parmi lesquels, trois blocs, à savoir: festif, commercial et de jeu pour enfant. Une initiative prise par Yves Abdallah Makanga et Henriette Kanjinga, tous chroniqueurs de musique évoluant à Kinshasa et ayant bénéficié du parrainage de Dénis Kambayi, ministre de la Jeunesse, sports et loisir.
Dans le but d’annoncer les couleurs de cette activité, Yves Abdallah, se confiant à «AfricaNews» se dit prêt à accueillir le public en annonçant que le go sera donné le 15 juillet par un méga concert avec un grand de la musique RD-congolaise. L’espace récréatif Village Léopard sera aussi caractérisé par un autre événement qui se déroulera à l’intérieur du stade.
Il s’agit du Festival international des arts martiaux organisé en hommage à Mohamed Ali, boxeur décédé le 3 juin dernier. Encadrement de la jeunesse oblige. A en croire les initiateurs du Village Léopard, cette activité s’organise dans un contexte très particulier.
«Nous avions compris que dans la ville de Kinshasa lorsqu’il y a les grandes vacances, la plupart de ceux qui organisent ce que nous appelons kermesses donnent plus d’importance à l’aspect festif où les gens ne prennent que des bières et grignotent quelques choses. Ils oublient que pendant ces vacances, il est nécessaire de penser comment mettre des structures en place pouvant permettre certains parents qui ne savent pas comment encadrer leurs enfants tout au long de cette période», justifie Yves Abdallah. Raison pour laquelle ils ont trouvé utile de mettre à la disposition de l’ensemble de la jeunesse kinoise un cadre approprié, convenable et à un prix réduit. Trois compartiments seront érigés dans ce site.
Le premier sera lié à l’aspect festif où plusieurs spectacle de musique, danse seront organisés, essentiellement avec des têtes d’affiche de la musique RD-congolaise. Le second sera un bloc commercial où sera vendu, en dehors d’autres produits et services, des objets classiques. Occasion de permettre aux parents de ne pas faire le déplacement, comme c’est le cas, pour le centre-ville en vue de préparer la prochaine rentrée scolaire.
Ce n’est pas tout. Sur ce même espace récréatif, certains parents pourront aussi trouver des inscriptions dans des bonnes écoles pour leurs enfants. Déjà, les organisateurs du Village Léopard multiplient les contacts avec plusieurs établissements d’enseignement de la capitale RD-congolaise.
Les réactions rassurent, apprend-on. Le troisième compartiment sera réservé aux enfants pour leur divertissement avec des jeux qui seront mis à leur disposition pour passer des vacances inoubliables. Ces éléments différencient clairement le Village Léopard à d’autres activités de ce genre, se flattent Abdallah et sa bande.
Cet événement n’est pas, en tout cas, loin de la Foire internationale de Kinshasa de l’époque, donc peu avant le pillage. Yves Abdallah est contre l’utilisation abusive du terme kermesse mal aperçu par une certaine opinion. D’où, ensemble avec sa team, ils préfèrent mettre à la disposition de la population RD-congolaise un espace récréatif différent des autres.
Léopard, symbole de la RD-Congo
Revenant sur le nom de cet espace récréatif -Village Léopard-, le confrère est clair dans ses propos: «Léopard est un symbole de notre pays et le totem de notre équipe nationale qui fait des exploits incroyables. Elle apporte la joie au peuple RD-congolais en sortant toujours tête haute dans différentes compétitions de football», explique-t-il. Le site choisi a aussi une histoire, laisse entendre le chroniquer de musique.
Si d’aucuns s’inquiètent quant à l’aspect sécuritaire durant ces activités. Car le Stade Tata Raphael et ses environs sont réputés non fréquentable le soir voire dans certaines heures de la journée étant donné que les jeunes délinquants appelés «Shégué» -enfant de la rue- y ont élu domicile. Abdallah Makanga reste très rassurant. Les dispositions sécuritaires, dit-il, sont naturellement prises au sérieux et surtout de manière extraordinaire pour garantir la sécurité de ceux qui fréquenteront le Village Léopard.
Les organisateurs invitent les responsables de différentes entreprises commerciales à souscrire aux formulaires et bons mis à leur profit afin de trouver des stands au bloc commercial. Seuls les 40 premiers venus seront les mieux servis, indique Yves Abdallah. Par ailleurs, le décor se plante déjà au parking du stade Tata Raphael.
Patrick NZAZI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer