Culture

Les Francofolies se tiennent à Kinshasa

C’est parti pour toute une semaine de Francofolies. Durant sept jours, soit du 7 au 13 septembre, Kinshasa vibre au rythme des sons harmonieux des artistes musiciens de grand talent qui prendront part au Festival des Francofolies de Kinshasa. Une première en Afrique. Ce gigantesque rencart des amoureux de la bonne musique des artistes francophones a démarré depuis le lundi 7 septembre dernier au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa. Après les premières productions dans le cadre de cette grande fête musicale, Jean Steffens, coordonateur des Francofolies de Kinshasa, a, au cours d’une adresse à la presse, hier mardi 08 septembre au Centre Wallonie-Bruxelles, présenté les artistes retenus pour enflammer le public kinois. Il a aussi dévoilé le programme ainsi que les différents sites où se tiendront les Francofolies. Au terme de cette allocution, l’artiste belge Noa Moon a agrémenté la conférence avec deux de ses nombreux morceaux sur la scène de la salle Brel.
 
Les Francofolies ont enfin démarré depuis lundi 7 septembre dernier au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa. Pour lancer les festivités, trois artistes de talent hors norme ont laissé leurs empreintes sur la scène de la salle Brel de ce centre culturel. Il s’agit de Djonimbo, Philippe Lafontaine et Jean Goubald. Bien avant ces productions, l’artiste belge Noa Moon, venue participer à ce rendez-vous musical, a visité les enfants de la rue et autres démunis et a partagé avec eux le peu qu’elle possédait.
Au lendemain de cette soirée inaugurale, le coordonateur des Francofolies de Kinshasa, Jean Steffens a rassemblé, dans la même salle de spectacle du CWB, la presse kinoise et internationale pour présenter les artistes et le programme de ce festival, y compris les sites de son déroulement.
Ce mercredi 9 septembre déjà à l’Hôtel Invest de la presse, Ben et Jafrozz vont livrer un spectacle. Puis le lendemain, il y aura du feu au Théâtre de verdure. JB MPiana, Fabregas, Ferre Gola, trois poids lourds de la rumba RD-congolaise, fouleront la scène de cet antre fabuleux. Le vendredi 11 septembre 2015, l’amphithéâtre de Mont-Ngaliema accueillera la soirée spéciale  Hip hop, qui sera sustentée par La Fouine, Lexxus Legal, Bebson de la rue et Pitcho.Sur le même podium, Papa Wemba, Fally Ipupa, Soprano, Jupiter et son écurie «Okwess», et Linda Mauwa auront successivement l’occasion d’emballer les mélomanes kinois appelés à participer massivement à cette grande fête musicale.
La boucle sera bouclée le dimanche 13 septembre avec une soirée amusante à l’Hôtel Invest de la presse.
 
Hier, lors de la deuxième soirée des Francofolies, la femme a été en l’honneur. Le podium n’a été occupé que par les femmes. D’abord Noa Moon, puis les Nketo Bakaji, un groupe musical RD-congolais composé entièrement des êtres féminins.
Après plusieurs reports, ce festival des Francofolies de Kinshasa a ouvert les portes à l’initiative de l’ASBL Afrodiziak. Ce premier numéro africain des Francofolies veut saisir la balle au bond pour sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur la gravité du fléau que représente aujourd’hui le paludisme en Afrique.
Selon les organisateurs, l’un des objectifs poursuivi par cette grand’messe musicale est de créer un nouvel espace culturel devant renforcer les échanges entre la RD-Congo, la Fédération Wallonie-Bruxelles -FWB- et l’ensemble de la Francophonie. Elle vise également à redorer l’image de la RD-Congo. «Ce pays en reconstruction peut bénéficier d’une caisse de résonance majeure et récurrente au niveau international, permettant de vendre son image dans le monde artistique, comme pays de référence en matière musicale», a mentionné le coordonateur lors de la conférence de presse confirmant la tenue des Francofolies de Kinshasa.
René KANZUKU

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer