Culture

Guy Mikulu reçoit la Fédération provinciale des artisans de Kinshasa

Le ministre de la Formation professionnelle, métiers et artisanat, Guy Mikulu Pombo, a déjà la cote auprès des artistes et artisans de la ville de Kinshasa. Deux jours après avoir visité les sites artisanaux de Binza Météo et N’Djili, Guy Mikulu a reçu, vendredi 20 janvier, dans son cabinet de travail, une délégation de la Fédération provinciale des artisans de Kinshasa. Il était question, selon le président de cette fédération, qui a, par la suite, accordé une interview à la presse, de s’imprégner de la vision du ministère de la Formation professionnelle, métiers et artisanat. En même temps, le ministre Guy Mikulu a aussi reçu en audience Crispin Mawapovisa, secrétaire général de l’Association des artisans de Binza Météo, qui a transmis au ministre les désidératas de sa structure en matière d’artisanat.
Au ministère de la Formation professionnelle, métiers et artisanat, les choses vont vite. Guy Mikulu Pombo multiplie les audiences avec les premiers concernés de ses services. L’ingénieur Mikulu ne veut visiblement rien faire à moitié. Vendredi 20 janvier 2017, il a reçu en audience une délégation constituée d’abord du secrétaire général de l’Association des artisans de Binza Méteo, Crispin Mawapovisa, qui a transmis au ministre les désidératas de sa structure en matière d’artisanat.
«Nous ne sommes plus orphelins, nous avons désormais notre propre ministère qui va s’occuper de notre secteur. Nous sommes contents de notre ministre Guy Mikulu parce qu’il exprime déjà l’amour et la volonté du travail. Il est humble, il a même fait le déplacement de notre site de Météo pour rencontrer tous les artisans, les écouter et voir les conditions dans lesquelles ils travaillent. C’est déjà un bon départ pour lui. Deux jours après sa visite, je suis venu lui déposer nos différentes propositions par écrit comme convenu», a déclaré Crispin Mawapovisa.
Ensuite, dans la même délégation, le ministre Guy Mikulu Pombo a échangé avec une équipe de la Fédération provinciale des artisans de la ville de Kinshasa. Cette structure a été reçue pour la première fois par le ministre de la Formation professionnelle, métiers et artisanat. «Laissez-moi vous dire que l’artisanat est une mine d’or pour notre pays. C’est dans cette considération que nous n’avons cessé de militer pour la création d’un ministère chargé d’encadrer les artisans. Nous avons mené ce lobbying jusqu’auprès des participants au dialogue de la cité de l’Union africaine. Nous avons donc eu gain de cause», a expliqué le président de cette Fédération provinciale des artisans de Kinshasa.
Il va falloir identifier les difficultés
Et d’ajouter: «maintenant que nous avons notre ministère, il nous faut sensibiliser tous les artisans afin de travailler en partenariat avec ce ministère. Nous sommes donc venus voir, pour la première fois, notre ministre. Nous avons longuement échangé avec lui. Il nous a expliqué la vision du ministère de la Formation professionnelle, métiers et artisanat». Pour mener à bien leurs activités, ces artisans ont sollicité au ministre Guy Mikulu le soutien, l’encadrement et la protection des artisans et de leurs œuvres. Pour sa part, le ministre de la Formation professionnelle, métiers et artisanat a réitéré à ses hôtes sa volonté de créer une chambre des métiers qui doit couvrir d’abord la ville de Kinshasa avant de l’étendre dans d’autres provinces. Guy Mikulu tient par ailleurs à la sensibilisation de tous les artisans dans leurs différents domaines, afin qu’ils se regroupent au sein des associations et fédérations. Ce qui va permettre au ministère d’identifier leurs difficultés et leur apporter des solutions idoines.
Olitho KAHUNGU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer