Culture

Exposition Peregrinate: note sur un voyage dans le temps et sur l’espace

Une exposition-photographique intitulée «Peregrinate» se tient depuis le 12 janvier à l’Institut français de Kinshasa, Halle de la Gombe. Articulée autour des notions de politique de l’espace, de l’économie et du voyage, cette présentation des clichés met en scène trois artistes, à savoir: deux Sud-africains Thabiso Sekgala et Musa Nxumalo, ainsi que la Kenyanne Mimi Cherono Ng’ok.

L’exposition organisée par Goethe-Institut explore le concept de la photographie comme méthode commune d’investigation, de découverte et de représentation. Un acte d’errance entrepris par le photographe comme voyageur et explorateur. Traversant les rues de Soweto, les arrière-cours de Nairobi, les ruelles poussiéreuses de Jordanie, Peregrinate invite les visiteurs à considérer la politique intime de la maison et de l’appartenance ainsi que les possibilités inhérente à la dislocation ou au manque d’ancrage et aux itinéraires à suivre. Occasion également d’examiner les notions de politique de l’espace, de l’économie du temps et du voyage, et les différents types d’accès accordés aux voyageurs.
Les visiteurs ont cette sensation d’être transportés à travers les différentes photographies et de participer à chaque événement présenté dans les clichés. L’on a cette impression d’être aspiré dans un autre monde, de découvrir ces régions sous un angle qu’on ignorait auparavant. Cette exposition présente le travail assidu de trois photographes dont deux Sud-africains Thabiso Sekgala et Musa Nxumalo et de la Kenyanne Mimi Cherono Ng’ok. Ceux qui ont hâte de découvrir cette merveille ont jusqu’au 28 février pour visiter la galerie de l’Institut français de Kinshasa pour découvrir différentes techniques utilisées par ces trois photographes hors du commun.
Harmony FINUNU

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer