Culture

La chanteuse Maryse Ngalula se mue en messagère de la bonne nouvelle

A temps plein désormais pour l’œuvre de Dieu, Mary Lyser se fait messagère de la bonne nouvelle. Au cours d’un échange avec la presse, elle a exposé sur la vision reçue de Dieu et s’est jetée à l’eau pour l’accomplissement de l’œuvre divine par son canal.
En faveur de l’église, Mary Lyser, très connue sous l’appellation de Maryse Ngalula, a tiré la sonnette d’alarme face à la mondialisation et sa vitesse d’implantation. «Le Seigneur m’a donné un thème, un message. Il m’a dit de tout arrêter pour être à temps plein à son service», a-t-elle confié.
Initiatrice du Projet «Basi na musique», Mary Lyser dit tout abandonner pour se consacrer entièrement au service divin. «Le Seigneur me parlait pendant que je faisais le Projet Basi na musique. Et j’avais une excuse. Je lui disais, Seigneur c’est difficile parce que dans l’église on ne sait plus qui est vrai et qui est faux. Les hommes de Dieu sont dans la confusion», a-t-elle raconté.
Puis: «le Seigneur s’est encore révélé à moi en 2015, maintenant que les choses avancent à une grande vitesse et que les œuvres de l’Anti-christ dont parle la Bible sont visibles». Dorénavant au service de son Dieu, Mary Lyser, née Maryse Ngalula, a reçu de sa part un message à apporter à son peuple qui sonne comme une alarme face à la mondialisation. Elle invite ainsi l’église à se lever pour prendre des mesures qui s’imposent.
A en croire Lyser, les réseaux sociaux sont utilisés par des élites -les dirigeants du monde- pour identifier tous leurs utilisateurs. Ces élites, selon elle, envisagent de créer une puce devant remplacer la carte bancaire et donnant accès aux soins de santé; et utiliseraient le phénomène DV Lottery pour préparer la venue de l’Anti-christ avec toute sa compagnie.
«En 2017 déjà, il sera obligatoire pour tout Américain de porter cette puce pour pouvoir bénéficier de ses avantages. Chaque puce aura un numéro d’identification. Aux commandes de toutes ces opérations, il y a l’Anti-christ lui-même. Il est prévu un moment où l’on n’utilisera plus la monnaie. Tout se fera via la puce», a-t-elle prévenu.
Dans sa nouvelle tunique de messagère de la bonne nouvelle, Mary Lyser a commencé son périple au mois de mars avec des séminaires et conférences à l’attention des hommes de Dieu. Tout en saluant la grande passion pour la prière dont fait preuve les chrétiens de la RD-Congo, elle a détecté un déficit d’information dans le chef de ceux-ci. «Nous ne sommes plus à l’heure de prier et adorer seulement. Nous devons, en plus, savoir ce qui est devant nous et ce que nous devons combattre», a-t-elle analysé.
Son second message à l’église porte essentiellement sur «La Parole de Dieu, face B». «On nous a toujours enseigné un Dieu qui donne, sans nous dire la part de l’homme. La face B est qu’il y a des œuvres de Dieu qui doivent se manifester en chacun. Il convient de ce fait de chercher ce Dieu qui est amour», s’est-elle expliquée.
Laurent OMBA

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer