Culture

Quand les artistes se projettent sur Kinshasa en 2050!

L’évolution des nouvelles technologies reste une préoccupation de tous y compris les artistes, estiment les animateurs de deux centres culturels établis en RD-Congo à savoir l’Institut français de Kinshasa et Goethe-Institut. Ils viennent de lancer un appel à projet ouvert aux artistes de différentes disciplines autour du thème «Kinshasa 2050: Digital city?». Les artistes qui présenteront les projets les plus innovants et intéressants recevront une aide d’un montant maximum d’USD 1000, destiné à la production, pour les concrétiser.
Après une première édition organisée l’année dernière, pour la deuxième année consécutive, l’Institut français de Kinshasa et le Goethe-Institut s’interrogent sur la ville du futur. C’est dans ce contexte qu’ils lancent un appel à projet ouvert aux artistes qui, à travers leurs démarches artistiques, mettent l’accent sur le développement numérique et les nouvelles technologies. Ils ont jusqu’au 1er mars de l’année en cours pour soumettre les projets, ont précisé les initiateurs à la faveur d’une réunion d’information tenue mardi 24 janvier à la Halle de la Gombe. En mettant en place ce projet, l’IFK et le bureau de liaison de Goethe-Institut se posent différentes questions à savoir à quoi ressemblera le futur? Dans quel genre de ville vivrons-nous en 2050? A quoi ressemblera Kinshasa en 2050? Sera-t-elle une ville à la pointe de la technologie, une ville «verte» ou bien une ville devant faire face à de nombreuses problématiques environnementales? Les artistes tenteront, sans nul doute, à fournir des réponses.
Pour cette édition qui se tiendra les 11 et 12 mai 2017, l’accent est mis sur le développement numérique et les nouvelles technologies. Les questions abordées seront entre autres quel sera le rôle des médias numériques dans la réflexion et la création artistique en 2050? Comment la ville du futur inspirera la création artistique? Comment les artistes créeront-ils l’art de demain? Quel sera le son urbain du futur?
Les artistes sont invités à imaginer la ville de Kinshasa en 2050, de se projeter dans son environnement et de réfléchir à la façon dont celui-ci influencera la création artistique. Les projets devront être réalisés dans le domaine de la vidéo, des films, de la photographie, du sound art, des arts numériques, du design, de la mode, de l’installation, des performances et de la bande-dessinée. Ce dossier devra comporter une note d’intention, un descriptif du projet, le procédé de réalisation, la chronologie des étapes de travail dans le respect du calendrier imparti et le budget.
Les artistes qui présenteront les projets les plus innovants et intéressants recevront une aide d’un montant maximum de USD 1000, destiné à la production, pour les concrétiser, ont laissé entendre les organisateurs. Une fois réalisés, ces projets seront exposés à l’Institut français à l’occasion d’une grande exposition intitulée «Kinshasa 2050» durant le mois de mai 2017. Un jury composé d’artistes et de professionnels des secteurs de la culture et du numérique procédera à la sélection des projets.
PN

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer