CultureSociété

Apôtre-Prophète Bolia Inzola Casimir, des hommages mérités!

Apotre Bolia

De son vivant, le fondateur, chef spirituel et représentant légal de l’Eglise de Jésus-Christ de l’Esprit de vérité/BIMA a toujours invité toute la communauté de l’Eglise à garder l’humilité et la totale soumission à l’Esprit-Saint. Preuve: lui-même, il se présentait comme serviteur des serviteurs

Décédé le 9 décembre dernier à Kinshasa, l’Apôtre-Prophète Bolia Inzola Casimir, fondateur, chef spirituel et représentant légal de l’Eglise de Jésus-Christ de l’Esprit de vérité -EJCEV/BIMA- a été mis en terre mercredi 6 janvier 2016 au cimetière de Mbenseke nouvelle cité, après des hommages dignes de son rang lui rendu par les fidèles de l’Eglise et l’ensemble de la communauté chrétienne ainsi que par plusieurs autorités politico-administratives du pays.
 
Plusieurs délégations venues de partout ont tenu à assister aux obsèques de l’Apôtre-Prophète Bolia Inzola Casimir. Cela a été constaté d’abord mardi 5 janvier lors de la levée du corps de la morgue de l’Hôpital du Cinquantenaire où un bain de foule a envahi cette formation hospitalière tôt le matin. Personne ne pouvait retenir ses larmes, surtout lors de la sortie de la dépouille du serviteur de Dieu. Sous le rythme de la fanfare, toute la communauté de l’EJCEV/BIMA, présente sur le lieu, a fait une procession jusqu’au Palais du Peuple où le corps a été exposé pour le recueillement sous les cantiques proposées par différentes chorales de l’Eglise. Alors que les grands moments ont eu lieu le lendemain quelques heures avant l’inhumation. Plusieurs autorités RD-congolaises n’ont pas attendu un seul instant pour saluer le parcours de l’Apôtre Bolia Inzola Casimir dans l’œuvre du Seigneur. Le speaker de l’Assemblée nationale Aubin Minaku a personnellement représenté le Président de la République Joseph Kabila. Prononçant le mot du gouvernement, le vice-Premier ministre en charge du Budget Michel Bongongo, mandaté par le chef de l’exécutif national, a reconnu le travail qu’a abattu l’Apôtre-Prophète Bolia Inzola Casimir non seulement pour son pays la RD-Congo, mais aussi pour le monde entier. Environ 30.000 personnes ont pris d’assaut le Palais du Peuple pour les derniers hommages au fondateur, chef spirituel et représentant légal de l’EJCEV/BIMA. Dans ce lot, Robert Bopolo, ministre de l’Environnement et ancien de cette église. D’abord, la prédication, les témoignages, l’oraison funèbre puis le dépôt des gerbes de fleurs qui a duré plus de 4 heures. L’esplanade noir de monde. Les fidèles de l’église et plusieurs anonymes ont tenu à être témoins de cette journée difficile pour bon nombre.
«Car, pour moi, je sers déjà de libation, et le moment de mon départ approche. J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée, le Seigneur le juste juge, me la donnera dans ce jour-là…». C’est l’essentiel du prêche de l’Apôtre Jules Elezo, tiré du livre de 2 Timothée 4, 6-8. Il a rappelé à l’assistance que l’Apôtre-prophète Bolia Inzola Casimir a bien rempli sa mission sur cette terre dans la gloire du Père Céleste. Plusieurs personnes ont aussi témoigné dans ce sens. C’est le cas du Prophète Louange qui garde à l’esprit les enseignements de l’Apôtre-prophète notamment la totale soumission à l’Esprit-Saint. «Apôtre Bolia a été lui-même exemplaire à ses prédications et recommandations…», a laissé entendre un des serviteurs de Dieu, membre de l’EJCEV/BIMA. Apôtre Eric Mbambi l’a aussi bien souligné dans son oraison funèbre. Il a fait savoir que l’Apôtre-Prophète Bolia Inzola Casimir a toujours invité toute la communauté de l’Eglise à garder l’humilité. Preuve: lui-même, il se présentait comme serviteur des serviteurs. Peu avant la levée du corps pour le cimetière, une prière a été prononcée par quelques apôtres et prophètes autour de la dépouille mortelle. Un moment fort et surtout très significatif pour l’Eglise.
 
Les textes qui garantissent la succession
Né le 28 juillet 1938 dans la province de la Tshuapa, territoire de Monkoto, village de Yane, Apôtre-prophète Bolia Inzola Casimir a reçu l’appel de Dieu en 1972 avant de créer, le 18 février 1975, l’Eglise de Jésus-Christ de l’Esprit de Vérité/BIMA qui compte à ce jour, 700 paroisses éparpillées dans le monde pour environ 3 000 serviteurs et servantes de Dieu.
Selon les dernières volontés de l’Apôtre-Prophète Bolia Inzola et les statuts de l’Eglise, la succession du fondateur, chef spirituel et représentant légal est assurée par le Secrétaire général le Prophète Bolia Inzola Emmanuel. Il a donc le titre de Secrétaire général jusqu’à la tenue prochaine de l’Assemblée générale, instance qui va l’élever au rang de Représentant légal et chef spirituel.
Patrick NZAZI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer