Culture

4èME édition de la Semaine française à Kinshasa: le numérique et l’agribusiness au menu

C’est devenu un rituel pour les entrepreneurs. La 4ème édition de la Semaine française se déroule 24 au 27 mai 2017 à l’Institut français de Kinshasa. Le numérique et l’agrobusiness seront au cœur de cette rencontre des businessmen, start-up, jeunes entrepreneurs… Organisée par la Chambre de commerce et d’industrie franco-congolaise -CCIFC-, l’enjeu de cette semaine consiste à offrir, à travers des job-dating, forums et ateliers, l’opportunité aux investisseurs de exposer leur produits et rencontrer les meilleures compétences. Pour les organisateurs, cette rencontre est le symbole des relations politiques, économiques et culturelles entre la France et la RD-Congo.
Léonard She Okitundu, vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, a lancé, le 24 mai 2017, les activités de la Semaine française à Kinshasa, en présence des ministres des Finances, Budget et des Recherches scientifiques. Cette rencontre se poursuit jusqu’au 27 mai 2017. Elle a réuni les IT managers et décideurs RD-congolais. La Semaine française à Kinshasa a pour objectif de créer des synergies entre les offres françaises et celles de la communauté des affaires RD-congolaise. Elle offre aussi l’opportunité de réfléchir, par le biais de conférences, sur l’état actuel de certains secteurs de l’économie RD-congolaise. Plusieurs entreprises possèdent des stands et y exposent leurs produits. La 4ème édition de cette semaine française est orientée sur les thèmes de la numérique et de l’agribusiness. Shé Okitundu a constaté que ces deux thèmes sont conformes au programme du gouvernement de la RD-Congo, centré autour de l’agribussiness. Ambroise Tshiyoyo, président de la CCIFC, a signifié que cette semaine s’inscrit comme événement économique et culture incontournable en RD-Congo, une consécration des activités de promotion dans le monde des affaires entre la France et la RD-Congo. «C’est un instrument efficace de la coopération franco-congolaise, aidée en cela par l’usage commun de la langue française», a déclaré Ambroise Tshiyoyo, président de la CCIFC qui a expliqué que les deux thèmes mobilisent des nombreux acteurs économiques au regard des enjeux du moment. S’agissant de l’agribusiness, Tshiyoyo a signifié que seule l’agriculture, avec sa chaine de valeur, constitue un levier fiable pour une croissance maitrisée à même de créer une classe moyenne en RD-Congo à travers des emplois durables. Il a reconnu que le numérique est aujourd’hui un véritable vecteur de croissance et de développement dans différents secteurs de la vie. A ce sujet, le président de la CCIFC a également évoqué la formation, la santé, les télécommunications, les finances et bien d’autres secteurs. Alain Remy, ambassadeur de la France, a dit qu’il est anormal que ce pays disposant des potentialités énormes présente un déficit alimentaire. De ce fait, a-t-il ajouté, la France possède l’expertise nécessaire pour accompagner la RD-Congo. Pour les organisateurs, cette semaine est le signe que la RD-Congo est fréquentable et, «qu’il existe beaucoup d’opportunité d’y investir».
Des activités connexes
La Semaine française à Kinshasa constitue une opportunité de rapprocher les communautés d’affaires, en facilitant la mise en relation entre partenaires potentiels, de découvrir les potentialités d’un pays francophone de la taille d’un continent et de rencontrer des décideurs privés et institutionnels. Le thème de l’agribusiness intervient, ce vendredi 26 mai 2017, alors qu’un forum emploi-formation, suivi d’un job-dating est programmé pour le samedi 27 mai 2017. Fort de l’expérience de l’année passée, les organisateurs espèrent attirer plus d’entreprises et consolider cet événement. Le jeudi 25 mai 2017 a été consacré au thème du numérique, organisé par CIO Mag. Des tables rondes et forums, consacrées aux thèmes du B2B et B2G ont été organisées à la demande des entreprises. Un concert a sanctionné cette rencontre dans la soirée. La 4ème édition de la Semaine française à Kinshasa inaugure aussi la première édition du Festival musical de Kinshasa -FEST KIN-, animé par les jeunes talents de Kinshasa, le groupe Zaiko Langa Langa et The Voice Slimane.
Bijou KULOSO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer