COVID-19EcofinJustice

Fonds Covid-19: l’IGF confirme la mégestion

«Les dossiers ont déjà été transmis aux instances judiciaires compétentes en vue de la poursuite des auteurs de ces crimes économiques contre l’État congolais», a déclaré l’Inspecteur général chef de service, Jules Alingete

L’opinion a les yeux braqués sur la toute première enquête de l’Inspection générale des Finances sous l’ère Félix Tshisekedi. Premières cibles des équipes de Jules Alingete: les gestionnaires des fonds alloués à risposte contre le Coronavirus en RD-Congo, désormais dans le viseur de la justice. L’Inspecteur général chef de service l’a personnellement annoncé jeudi à Kinshasa au cours d’une communication à la presse. L’Inspection générale des finances a affirmé avoir observé plusieurs cas graves de mégestion dans les enquêtes qu’elle a récemment ouvertes dans plusieurs dossiers se rapportant à la gestion des fonds publics.

«Les conclusions de certaines missions d’enquête menées par notre institution sont déjà prêtes», a révélé, jeudi 13 août à la presse, l’Inspecteur général des finances, Jules Alingete. Puis: «les dossiers ont déjà été transmis aux instances judiciaires compétentes en vue de la poursuite des auteurs de ces crimes économiques contre l’État congolais». Puis encore: «Parmi ces missions, il y a en celles qui ont déjà pris fin et nous avons des conclusions notamment sur la gestion des fonds alloués à la Covid-19 et celui ayant trait à la gestion du compte général de l’État au niveau de la Banque centrale du Congo».

Dans ce travail de fourmis, l’IGF a affirmé avoir constaté une mégestion caractérisée. «Nous avons déjà saisi la justice de notre pays et nous espérons que dans les prochains jours, la justice pourra interpeller les personnes concernées», a précisé l’IGF, annonçant que plusieurs autres missions sont en cours et que leurs conclusions seront connues sous peu. C’est notamment la mission relative à l’encadrement des dépenses de la République et celle sur le rapatriement des devises étrangères.

Déclaré depuis le 10 mars dernier sur le sol RD-congolais, le Coronavirus a atteint 9589 personnes, dont 8480 guéris et 228 décès, à en croire le dernier bulletin de la riposte. La lutte contre la Covid-19 a constitué un marché juteux pour les personnes y impliquées au détriment de la République. La justice se jette à leurs trousses. Au vu de la panique générale créée dans le pays et à travers le monde par cette pandémie, les RD-Congolais attendent que la justice fasse son travail après sa saisine par l’IGF.

Octave MUKENDI

Articles similaires

Fermer
Fermer