AfriqueDossier à la Une

Barrage de la Renaissance: la tripartite prend fin

L’on croit savoir que l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan ont pu mettre en place une feuille de route consensuelle, fixant les objectifs, la périodicité et les lieux des rencontres pour l’aboutissement heureux de ce grand projet

Aux termes de deux jours des pourparlers sous le leadership du Président en exercice de l’Union africaine -UA-, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, les travaux de la Conférence ministérielle sur le Grand Barrage de la Renaissance éthiopienne -GERD- a pris fin le mardi 6 avril. Cette tripartite Egypte-Ethiopie-Soudan visait à relever le défi de travailler en harmonie et de bien gérer le temps qui reste pour harmoniser les vues notamment sur la nature de l’instrument dans lequel seront consignés les futurs arrangements à convenir.

«La réunion de Kinshasa se fixe comme objectif de déclencher une nouvelle dynamique qui devrait nous permettre de franchir de nouvelles étapes et de les consolider, notamment par la mise en place d’une feuille de route consensuelle, fixant les objectifs, la périodicité et les lieux de nos rencontres en tenant compte de nos contraintes temporelles», avait dit Tshisekedi dans son discours d’ouverture, soulignant que «la poursuite des négociations tripartites à Kinshasa a cet avantage de pouvoir sortir ces négociation du virtuel pour le présentiel physique «Face to face», entendez «vis-à-vis» ou «face à face».

A la fin de la tripartite, toutes les décisions ou la feuille de route qui a été élaborée n’a pas été dévoilée au public, peut-être à cause de la sensibilité de la question. Ci-dessous, le communiqué conjoint.

Octave MUKENDI


Communiqué conjoint de la Réunion ministérielle sur le Grand Barrage de la Renaissance éthiopienne -GERD-

A l’initiative de Son Excellence le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République démocratique du Congo, en sa qualité de Président de l’Union Africaine -UA-, une réunion ministérielle a été convoquée à Kinshasa du 4 au 6 avril 2021 sur le Grand Barrage de la Renaissance Éthiopienne -GERD.

La réunion visait à poursuivre les pourparlers tripartites entre la République Arabe d’Egypte, la République Fédérale Démocratique d’Ethiopie et la République du Soudan. La réunion a été officiellement ouverte par le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la RDC et Président de l’Union Africaine. Les travaux ont été conduits par Mme Marie Tumba Nzenza, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères de la RDC.

La réunion a vu la participation de l’honorable Sameh Hassan Shoukry, ministre des Affaires étrangères de la République Arabe d’Egypte, de l’Honorable Demeke Mekonnen, Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la République fédérale démocratique d’Ethiopie et de l’honorable Mariam Assadiq al Mahadi, ministre des Affaires étrangères du Soudan. Son Excellence l’ambassadeur Bankole Adeoye, Commissaire de l’Union Africaine aux affaires politiques, paix et sécurité a également participé à la réunion et il a représenté le président de la Commission de l’Union africaine, Son Excellence Moussa Faki Mahamat.

Les participants ont exprimé leur profonde gratitude au leadership de Son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République démocratique du Congo et ils ont remercié le peuple congolais pour son hospitalité.

Fait à Kinshasa, au Blazon Fleuve Congo Hôtel le 6 avril 2021

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer